WEC

Huit manches prévues en 2024, le Qatar au calendrier ?

WEC
27 sep. 2022 • 12:00
par
lmercier
Le WEC est appelé à grandir dans les prochaines saisons. De six meetings en 2022, le championnat passera à sept l'année prochaine, puis huit en 2024.
Photo : MPS Agency

On connaîtra d'ici la fin de semaine le calendrier WEC 2023 qui passera à sept manches, conformément à ce que Endurance-Info vous annonçait en juillet dernier, puis au début de ce mois

 

Un retour sur le tracé portugais de Portimão au printemps, probablement le week-end des 15/16 avril, semble être ce qui se dessine. Les concurrents auraient donc trois courses avant les 24 Heures du Mans et autant après.

 

De sept manches en 2023, le calendrier WEC devrait passer ensuite à huit l'année suivante, comme l'a révélé Frédéric Lequien, directeur général du WEC, lors d'un point presse organisé en marge du meeting belge de l'European Le Mans Series. Vers quelle destination ? Un circuit européen ? Un circuit plus lointain ? Il faut encore patienter pour en savoir plus officiellement, mais pour rappel, le WEC avait totalisé jusqu'à neuf manches en 2016 et 2017.

Le Qatar en 2024 ? 

On croit savoir que l'Allemagne ferait plaisir à plusieurs constructeurs. L'Angleterre fait aussi partie des rumeurs entendues dans le paddock, quand un retour en Chine ravirait à coup sûr Peugeot. Mais personne n'est capable à ce jour de prédire les conditions d'accueil dans le pays en 2024.

 

D'autres pays lointains ont manifesté en leur temps recevoir le WEC, tels l'Arabie Saoudite et l'Afrique du Sud. Mais selon nos informations, le pays qui tiendrait la corde pour recevoir le Championnat du Monde d'Endurance dans deux ans serait le Qatar et son tracé de Losail. 

 

La seule relation entre le Qatar et le WEC remonte à 2014, quand les champions du moment y avaient été reçus dans le cadra du traditionnel Gala de la FIA. 

Commentaires (12)

Connectez-vous pour commenter l'article

Michel Vaillant

28 sep. 2022 • 16:39

Les médias parlent de ce qui fait vendre, de ce qui motive du monde, ce n'est pas à eux de faire le job des organisateurs.
A une époque, les World Séries By Renault réunissaient des foules monstres avec des plateaux objectivement moins intéressants que le WEC (Clio Cup, méganes etc.). Ok, c'était gratuit. Mais Spa le week-end dernier aussi était gratuit pour l'ELMS, et pourtant les tribunes étaient vides.
Ce même week-end, les 24 Heures Camions ont réuni 70 000 spectateurs. On ne peut pourtant pas dire que les médias relaient vraiment les courses de camions. Bref, quand l'évènement est à la hauteur, le public se déplace...

boiseaubert

28 sep. 2022 • 15:56

pour allez voir un évènement il faut qu'il en vaille la peine, les futurs affiche n'ont jamais été a ce niveau depuis longtemps, et il faut une ambiance unique et la c'est vrai que sorti du mans c'est un peu morne.
Après il faut aussi que les média en parle , et a une époque on l'on nous parle en boucle de foot même quand il n'y a pas foot...et de même dans les média auto avec la F1....si les médias ne veulent pas parler de vous que faite vous ?

vvf36

27 sep. 2022 • 20:11

Même les championnats SRO se font quasi à vide dans les tribunes pour les manches classiques. C'est un triste constat mais seule la F1 réussie à faire le plein sur circuit.

Tique

27 sep. 2022 • 20:04

Assez d'accord avec Michel Vaillant, ce n'est pas avec le Qatar que nous allons revoir du monde dans les tribunes plus les frais d'envoyer voitures et staff au moyen orient alors que les équipes sont basées en Europe..
Allez comprendre

Michel Vaillant

27 sep. 2022 • 17:58

Le WEC comporte trop de manches avec des tribunes vides, et Portimao et le Qatar ne risquent pas d'arranger les choses. Ça ne fait pas sérieux pour un championnat du monde. Hormis Spa et Fuji (et encore), on ne peut pas dire que le WEC fasse déplacer les foules.
Depuis 10 ans, le WEC a pourtant eu le temps de se développer et de gagner en notoriété, avec des équipes relevées et des marques prestigieuses. L'ACO sait organiser les 24 Heures, mais pour ce qui est de l'international, il y a clairement matière à progrès...