Yann Belhomme (Norma) : « On ne s’interdit rien pour le futur »

Pour la deuxième année consécutive, le titre Michelin Le Mans Cup est tombé dans l’escarcelle de Norma grâce au DKR Engineering de Kendy Janclaes. La Norma M30 LMP3 continue sa marche en avant sur le continent européen tout en lorgnant vers de nouveaux horizons. La MP30 LMP3 sort tout juste d’un succès en VdeV Endurance Series au Mans avec TFT. Yann Belhomme, directeur général de Norma Automotive, est loin d’avoir terminé sa saison.

La Norma M30 LMP3 plaît toujours autant ?

« Nous avons livré le 33e châssis qui est parti aux Etats-Unis. La saison 2018 est positive avec un deuxième titre en Michelin Le Mans Cup pour DKR Engineering, quatre pole positions en cinq courses, sans oublier les belles performances de l’autre côté de l’Atlantique. De nouvelles Norma LMP3 seront livrées d’ici la fin de l’année. Le retour des équipes et des pilotes est bon, aussi bien sur la voiture que sur le soutien technique. »

Norma planche sur les évolutions apportées à l’auto ?

« On travaille sur le kit 2020 en espérant pouvoir présenter l’auto en juin prochain au Mans. La grosse partie du kit est dédiée à la sécurité des pilotes. Le style et la fiabilité figurent également au menu des évolutions pour un kit dont le prix sera assez bas. »

Le constructeur va étendre ses activités hors des frontières européennes ?

« Norma a déjà un représentant aux Etats-Unis avec un stock de pièces et un service logistique. L’idée est de dupliquer la chose en Asie et en Australie. Le but est aussi d’avoir une Norma en Asian Le Mans Series. »

Etes-vous satisfait du produit LMP3 ?

« L’ACO contrôle tout, ce qui est un avantage. Au fil du temps, les autos sont devenues bien plus fiables. N’oublions pas qu’une LMP3 va environ 4 secondes plus vite qu’une GT3 pour 200 000 euros. »

Selon vous, le CN est mort ?

« Le produit CN reste un élément fort de la stratégie. Il faut juste trouver le bon positionnement. Avec 270 chevaux pour 500 kg, le prototype est parfait pour démarrer. Adrien Trouillet en est le parfait exemple. »

Norma regarde vers d’autres horizons ?

« On ne s’interdit rien pour le futur. Le constructeur reste ouvert à toute bonne idée et toute opportunité. »