Robert Consani (Team Speed Car) : « Une bonne première année sur circuit »

Il reste deux courses à Robert Consani et Benjamin Lariche pour décrocher le premier titre de Championnat de France FFSA GT de l’ère GT4. Avant la finale du Paul Ricard, le tandem de la Ginetta G55/Team Speed Car compte deux points d’avance sur la plus proche concurrence.

Après une belle carrière en rallye, Robert Consani a opté pour la catégorie GT4 et force est de constater que le transfert des spéciales à la piste s’est fait en douceur. « C’est pour moi une bonne première année sur circuit, » nous a déclaré Robert Consani à l’entame de la finale 2017. « Rouler en circuit demande moins de temps et moins d’argent. Les meetings se gèrent différemment des rallyes. Le circuit me redonne le goût de me battre à armes égales face à la concurrence. En rallye, il faut des moyens conséquents pour jouer devant. il faut la meilleure auto et le meilleur team. »

L’objectif de la paire Consani/Lariche est clair, comme le précise l’ancien rallyman : « On va tout faire pour ramener le titre. Je suis un compétiteur avant tout et je déteste perdre. Tout se passe pour le mieux chez Team Speed Car. Les écarts sont très serrés car les autos sont assez proches les unes des autres. C’est ce qui fait la force de la catégorie. Il faut juste s’assurer que l’on ne tende pas vers les budgets de GT3. J’ai toujours réussi à monter des programmes via des sponsors privés. »

« J’ai encore une belle marge de progression, »souligne le pilote Speed Car. « J’ai la chance de rouler avec Benjamin qui me fait beaucoup progresser. Le partage des données est très important pour progresser. Le circuit permet d’exploiter bien plus qu’en rallye où on doit se fier uniquement aux notes. L’ambiance au sein du team est très bonne. On peut profiter de l’expérience de Pascal (Destembert) pour mettre l’auto au point. »

Robert Consani n’a pas mis totalement mis de côté sa carrière de rallyman puisqu’il a disputé il  y a quelques semaines le Rally di Roma où était aussi présent son frère Stéphane : « C’est le premier rallye où j’ai roulé face à mon frère qui dispute ce week-end la finale de la Coupe de France des Rallyes à quelques encablures du Paul Ricard. »