Le Mans Classic

Carlos Tavares : Peugeot à Monza « sans ambition particulière »

Le Mans Classic
WEC
4 juil. 2022 • 17:29
par
avec Le Maine Libre
Présent à Le Mans Classic en fin de semaine dernière, le patron de Stellantis revient sur sa présence dans la Sarthe... mais aussi sur les débuts de la Peugeot 9X8 en WEC aux 6 Heures de Monza, ce week-end.
© MPS Agency

Ce n'est pas nous qui allons vous apprendre que Carlos Tavares est un immense passionné de sport automobile. Le patron de Stellantis - vu récemment aux 24 Heures du Nürburgring - avait fait le déplacement dans la Sarthe en fin de semaine dernière, à l'occasion de la 10e édition de Le Mans Classic. Nous l'avons vu notamment sur une Chevron B21 de 1972 sur le Plateau 6. Mais il a également bouclé un tour du grand circuit au volant d'une Alfa Romeo 33/2 litres de 1968. L'occasion d'évoquer son amour pour l'automobile ancienne, mais aussi la Peugeot 9X8, qui effectuera, ce week-end aux 6 Heures de Monza, ses débuts en Championnat du Monde d'Endurance.

 

🇬🇧 Carlos Tavares : Peugeot at Monza "without any particular ambition"

 

Que pensez-vous de l'ambiance régnant à Le Mans Classic ?

C'est avant tout une ambiance de passionnés. C'est assez incroyable la foule que nous voyons ici à Le Mans Classic. C'est un événement qui célèbre l'histoire, une histoire sur laquelle on s'appuie pour construire l'avenir, qu'il soit technologique, sportif ou industriel. Nous sommes très heureux de communier avec nos fans, nos clients, et l'ensemble des passionnés de sport automobile et de l'industrie automobile. Je suis très heureux d'être ici pour emmener cette belle Alfa Romeo 33/2, qui a gagné sa catégorie ici en 1968, à l'époque aux aux mains de messieurs Galli et Gunti (Nanni et Ignazio de leurs prénoms, qui ont également terminé 4e du général. Ndlr). Je vais avoir l'honneur et le privilège de faire un tour avec cette voiture (ci-dessous. Ndlr).

La vidéo de l'interview de Carlos Tavares est à retrouver ICI.

Considérez-vous Le Mans Classic comme une vitrine pour Stellantis ?

Nous avons des marques italiennes, des marques premium, des marques de luxe. Alfa Romeo, Maserati, les marques françaises, américaines, allemandes... Il est donc difficile de ne pas trouver son bonheur chez Stellantis. Mais évidemment aujourd'hui nous sommes ici pour Alfa, et notamment le lancement de la Tonale, dans ses versions hybrides notamment, qui sont exposées ici, et pour les essayer, car il est aussi possible de les essayer.

© MPS Agency

La Chevron B21 dans laquelle vous roulez fonctionne avec un carburant de synthèse. Est-ce l'avenir pour les voitures anciennes ?

D'un point de vue purement scientifique, c'est intéressant, car si on raisonne du puit à la roue, c'est une technologie qui permet de réduire les émissions de 80%, qui pour l'instant est encore trop onéreuse, d'ailleurs le groupe Stellantis va bientôt annoncer que ses moteurs sont compatibles avec ces carburants là. Ce sera annoncé par étapes très prochainement. Nous pensons qu'il s'agit d'une voie scientifique qui mérite d'être explorée. Après, charge aux pétroliers de démontrer que du puit à la roue, ils ont bien réussi à capter le carbone qui est ensuite brûlé dans les moteurs à combustion. Mais au global, au total ça permet de faire 80% de gain et si cela permet d'éviter d'investir dans des infrastructures excessivement coûteuses, ça peut être une technologie intéressante, voire une technologie de transition qui nous permettra de [reconsidérer] l'approvisionnement en électricité, le prix pour les consommateurs, la dimension abordable de la liberté de mouvement pour l'ensemble de nos concitoyens.

 

Quelles seront les ambitions de Peugeot Sport à Monza ce week-end ?

A Monza, nous y allons pour tester la voiture puisque les trois participations de cette année ont pour objectif de préparer notre véritable retour en championnat du monde en 2023 et notamment ici au Mans, pour le centenaire. Je donne d'ores et déjà rendez-vous à nos fans. Nous allons démarrer à Monza la semaine prochaine pour tester la voiture et jauger notre performance par rapport à nos concurrents directs, donc sans ambition particulière autre que de rôder l'équipe, la machine et trouver nos points de force mais aussi nos points de faiblesse qu'il faudra bien évidemment corriger.

© Peugeot Sport

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

dmeyers

4 juil. 2022 • 20:28

Mr Tavares, les fans, ils attendent l'annonce de la réouverture du club des supporters mis en place avec la Peugeot 908 !