Auto

4H de Dijon Protos : victoire TFT et doublé des Norma M30

28 avr. 2019 • 0:26
par
claudeenduranceinfocom
Nouveau point météo en ce samedi sur le circuit de Dijon-Prenois, et ce n'est pas un point très réjouissant.Il faisait très humide et la pluie n'a pas tardé à s'abattre sur le circuit, rendant les conditions de piste des plus délicates.Challenge MonoplaceCe sont les Tatuus FR 2.0 qui ouvraient les « festivités » de ce samedi, même si les pilotes n'étaient pas à la noce, avec une piste très froide, très mouillée mais pas encore détrempée. On ne voulait pas vous refaire le coup du « c 'est bon, c'est Bonduel ! » mais pourtant Amaury Bonduel (Tatuus#28)a pris les choses en main dès le départ, et à l'aise sous la pluie, il creusait immédiatement l'écart de façon impressionnante puisque après deux tours de course il avait déjà sept secondes d'avance sur Sacha Lehmann (Tatuus #16) et augmentait son avance tour après tour pour compte vingt secondes de marge sur son plus proche poursuivant avant qu'une neutralisation, en fin d'épreuve, ne réduise son avance à néant. Cependant, au restart, il repartait de plus belle et remportait une course qu'il avait menée de bout en bout, devant Sacha Lehmann et Augustin Collinot (Tatuus #26), les trois pilotes du LAMO Racing étant pour la troisième fois consécutive en trois courses !Challenge ProtosLa piste était encore mouillée, mais pas complètement. Le choix des teams s'avérait difficile entre les slicks, sans oublier qu'avec une piste très froide, le choix de la pression des pneumatiques était également délicat.Vincent Capillaire partait en pole position avec la Ligier JS P3 Wimmer Werk Motorsport #26. Il conservait le commandement à l'extinction des feux devant la Norma M30 TFT #72 de Arnold Robin et la Norma M30 DB Autosport #21 de Lionel Robert, celui-ci suivi par la Ligier JS P3 Intereuropol Competition #14 de Paul Scheuschner.Pour la Norma TFT # 3 et la Norma Graff Racing/RealTeam #7 les choses se passaient nettement moins bien, car les deux protos s'accrochaient avant les S des Sablières et partaient dans le bac à gravier. La Norma TFT parvenait à s'extraire de sa fâcheuse posture et reprenait la piste presque immédiatement mais la Norma #7 était durement touchée, roue avant gauche arrachée. Le malheureux Esteban Garcia était contraint à l'abandon, n'ayant même pas pu boucler un demi-tour de circuit.Pour permettre le dégagement de la Norma #7 sur un plateau et pour permettre aux commissaires d'enlever les débris laissés sur la piste par le proto, le safety car entrait en action et plusieurs équipes en profitaient pour faire un pitstop, la hiérachie du peloton s'en trouvant bouleversée.La Ligier JS P3 SRT41 #84, grâce à une bonne stratégie et un excellent premier relais de Snoussi Ben Moussa, se hissait dans le haut du classement et pointait même un temps à la deuxième place !Au terme de la première heure de course, la Norma #72 de Arnold et Maxime Robin était au commandement, devant la Norma DB Autosport #20 (Accary/Monclair/Bassora), la Ligier JS P3 Graff Racing #6 (Chartier/Deguffroy/Carde) et la Norma DB Autosport #21 (L.Robert/A.Robert/Carini).La Norma TFT maintenait sa position pendant l'heure suivante et à mi-course elle était toujours en première position. Derrière la Norma #72, le Russe Daniil Pronenko faisait une course superbe avec la Ligier JS P3 Speed Factory Team #4. Déjà le pus rapide en piste pendant la première heure de à course, il l'était encore durant la deuxième heure, fixant le meilleur tour en course de l'épreuve en 1.14.352. La Ligier #4 était remontée à la deuxième place devant la Ligier #14 et la Ligier #94 du Team Virage (Padovani/Valenza/Falchero), le proto de l'équipe italienne remontant peu à peu vers le haut du tableau. Trois Ligier face à une Norma, la famille Robin allait-elle pouvoir résister ?La troisième heure était fertile en incidents, sans gravité heureusement, et la course allait connaître quatre full yellows, la météo n'y état certes pas étrangère ! La Ligier #72 conservait le leadership mais Edward Jonasson faisait un excellent relais avec la Ligier Inter Europol Competition #14 et remontait à la deuxième place, suivie par la Norma DB Autosport #21, toujours dans le rythme mais qui avait été malheureuse avec les safety cars, alors que la Ligier #94 se maintenait dans le peloton de tête.La Norma #72 allait être débarrassée de la menace de la Ligier #14 car Simon Phillips, qui avait pris le relais de Jonasson, partait à la faute et touchait une pile de pneus. Il pouvait continuer mais l'arrière gauche du proto était abîmé et la Ligier #14 allait perdre de précieuses minutes au stand, perdant le bénéfice d'une belle course jusqu'alors. La Ligier allait terminer à la sixième place. Arnold et Maxime Robin remportaient finalement la victoire, tandis que la Norma DB Autosport #21 offrait à Norma le doublé, dans le même tour que les vainqueurs. La Ligier #94 profitait des malheurs de la Ligier polonaise pour prendre la troisième place, meilleure représentante du camp Ligier.Vincent Capillaire et Matthias Kaiser, qui avaient perdu beaucoup de temps en début de course, étaient bien remontés et terminaient quatrièmes avec la Ligier #26 devant la Norma #9 du Graff Racing de Eric Trouillet et Luis San Juan, vainqueurs de la catégorie Gentlemen, qui devançaient donc la Ligier #14 de Scheuschner/Jonasson/Phillips.Le classement est iciMitjetLes Mitjet Super Tourisme du Cool Racing ont fait la loi dans les deux courses du samedi. Dans la première, Victor Veyrich (#24) faisait cavalier seul et l'emportait sans problème devant Romain Carton (Cool Racing #25).Dans la course 4, la dernière du meeting pour les Mitjet, l'ordre des facteurs était inversé, avec une piste très difficile parce que très humide, et Caron devançait cette fois Veyrich.Speed Euroseries by Ultimate Cup SeriesLa piste avait séché et les conditions de piste, sans être optimales, étaient bonnes au moment de la deuxième séance d'essais libres, ce qui permettait à Ivan Bellarosa et la Wolf GB08 #45 de réussir un très bon chrono de 1.12.274 devant les Norma M20 FC Krafft Racing #2 (Paul Aegerter/Dominique Cauvin) et la #4 de l'ASP Racing emmenée par Lionel Robert.La séance qualificative allait être toute autre, avec une piste très différente et des conditions wet. De plus, la Wolf #45 ne put boucler que 9 tours et c'est la NormaM20 FC #é de Caubin/Aegerter qui partita en pole (1.19.062), devant la Norma #4 deLionel et Antoine Robert , la Wolf GB08 Avelon Formula #55 de Pigozzi/José Ibañez) obtenant le troisième chrono.Challenge GTAmors que les qualifications auront lieu dimanche matin, deux séances d'essais libres étaient au programme des GT aujourd(hui. Les deux séances ont été contrastées, avec un début e première séance dans des conditions plus que correctes, avec une piste en bon état, et une seconde séance, disputée avec une piste ultra difficile, le circuit ayant même reçu une très belle averse de grêle.Dans la première des séances du jour, les deuxième et troisième depuis le début du meeting, les Renault RS01 ont été les plus rapides , Massimiliano Mugelli (DEMJ #23) étant le plus vite en 1.14.776 devant le jeune Grégory Segers (AB Sport Auto#46) et la Ferrari 488 GT3 Visiom #1 de Jean-Bernard Bouvet.Dans la deuxième séance, Jonathan Cochet, qui n'avait pas pris le volant dans la séance précédente, dominait les débats avec la Solution F #87, en 1?23.475, devant Mugelli (1.26.954') et JB Bouvet, à nouveau troisième.Les GT ont reçu le renfort de l'Alpine A110 Autosport GP #74 qui a réalisé le cinquième temps de la séance.

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article