WEC

8 H. de Bahreïn – H2 : Les deux Peugeot retardées

WEC
12 nov. 2022 • 14:06
par
Thibaut Villemant, à Bahreïn
Si Peugeot a fait illusion en début de course, le constructeur nippon a finalement placé ses deux GR010 Hybrid aux deux premières places.
© Peugeot Sport

Il reste encore six heures à disputer et beaucoup de choses peuvent encore arriver. Mais après deux heures de course, les deux Toyota possèdent une confortable avance sur la concurrence. 

 

Deuxième sur la grille, Paul di Resta est longtemps resté dans les échappements de la n°8. Las, l'Ecossais a ensuite fait part à la radio d'un problème de boîte vitesses. Petit à petit, l'Ecossais a laissé filer Sébastien Buemi.

 

Rattrapé ensuite par la deuxième GR010 Hybrid, il s'est tout de même maintenu au troisième rang. Mais il y a quelques minutes, il a été contraint de s'arrêter sur le bas-côté, entraînant un Full Course Yellow. L'ex-pilote de F1 a cependant pu repartir.

 

Après deux heures de course, la Toyota n°8 devance donc d'une poignée de secondes la voiture sœur. A la troisième place mais à plus d'une minute, on retrouve la deuxième 9X8, la n°94 de Duval / Müller / Menezes.... qui s'est finalement arrêtée en piste au moment où nous écrivions ces lignes avant de repartir quelques secondes après. Mais le trio est cependant toujours au troisième rang, à près d'une minute de la tête de course.

 

L'Alpine pointe à la quatrième place. L'A480 n°36 est à la peine, tout en étant contrainte de boucler deux tours de moins par relais que les GR010 Hybrid. On ne voit dès lors déjà plus ce qui pourrait empêcher – à la régulière – Toyota de filer vers la victoire et les titres.

 

En LMP2, United Autosports mène la danse avec la n°22 de Albuquerque / Hanson / Owen. Elle devance de 12'' la n°31 du Team WRT emmenée par Rast / Gelael / Frijns, qui doit se méfier de la seconde 07 de United, à savoir la n°23 de Jarvis / Pierson / Lynn.

 

Neuvième de la catégorie, la n°83 de Perrodo / Nielsen / Rovera domine le Pro/Am.

 

Enfin, le duel Porsche / Ferrari bat son plein en GTE Pro. Ayant profité d'un Full Course Yellow pour ravitailler au contraire de leurs rivaux, la Ferrari n°51 et la Corvette n°54 ont pris l'avantage, mais cette dernière devrait céder sous peu face à la Porsche n°92 de Christensen / Estre, qui se soit de terminer a minima devant la n°51.

 

En GTE Am, Iron Lynx domine les débats, alors que Rahel Frey a relayé Sarah Bovy au volant de la Ferrari n°88. Suivent la n°54 de AF Corse et l'Aston Martin n°98 de Northwest AMR. A noter l'excellente entame de course de Pierre Ragues (Ferrari n°71), qui avait réussi à prendre les rênes de la catégorie... avant que son équipier Franck Dezoteux soit victime d'une crevaison après avoir été percuté par l'Oreca n°44.

 

Crevaison, un mal qui a également touché peu de temps après le départ l'Oreca n°1 du Richard Mille Racing Team. 

 

Le classement à H+2 est ici

Commentaires (2)

Connectez-vous pour commenter l'article

vvf36

12 nov. 2022 • 14:39

Toyota a déjà tué la course à la régulière 😣

dariorossa962@gmail.com

12 nov. 2022 • 15:32

9x8 like nissan lm