WEC

8H. de Bahreïn - Hartley et Toyota en pole, Peugeot en 1ère ligne !

WEC
11 nov. 2022 • 15:25
par
Thibaut Villemant, à Bahreïn
La Toyota GR010 Hybrid #8 de Brendon Hartley, Sébastien Buemi et Ryo Hirakawa s'élancera depuis la pole demain samedi aux 8H de Bahreïn.
Photo : MPS Agency

C'est par une température de 32°C dans l'air et 36°C sur la piste que s'est déroulée l'ultime séance qualificative de la saison 2022 sur le Bahrain International Circuit. Au lendemain de son anniversaire, Brendon Hartley a placé la Toyota GR010 #8 en pole des 8H de Bahreïn. 

 

Avec un meilleur chrono de 1:46.800, le Néo-Zélandais a devancé de 0.810s la Peugeot 9X8 de Paul Di Resta. La Toyota de Mike Conway et la Peugeot 9X8 de Gustavo Menezes suivent au classement. L'Alpine A480 de Matthieu Vaxiviere s'est classée au 5e rang à 1.543s de la pole.

 

La Toyota #8 prend donc 1 point supplémentaire au championnat, ce qui permet à son trio de prendre les commandes du championnat avec 1 point d'avance sur les pilotes Alpine. Dans le camp Peugeot, c'est la première fois en trois courses qu'une 9X8 s'élancera depuis la première ligne.

Photo : MPS Agency

Il a fallu attendre les toutes dernières secondes pour connaître la pole en LMP2 entre Jota, United Autosports et Realteam by WRT. C'est finalement Norman Nato qui a mis tout le monde d'accord en 1:50.330. Le Français de l'écurie belge a pris le dessus sur Will Stevens (Jota) pour 0.130s. Filipe Albuquerque (United Autosports) et Alessio Rovera (AF Corse) suivent au classement. Rovera prend par la même occasion le point de la pole en LMP2 Pro-Am. Mathias Beche a qualifié l'Oreca 07/ARC Bratislava dans le top 5. Quatrième chrono en Pro-Am pour Ultimate. 

Photo : MPS Agency

La dernière pole de l’ère GTE-Pro est revenue à Porsche et Gianmaria Bruni. Gimmi était déjà le tout premier poleman du WEC, mais sur une Ferrari 458 Italia à Sebring en 2012. Au volant de la Porsche 911 RSR #91, le pilote italien a tourné en 1 :56.143, soit 0.276s plus vite que la Ferrari 488 GTE/AF Corse pilotée par Antonio Fuoco. La deuxième ligne sera partagée par la seconde Porsche de Michael Christensen, le coéquipier de Kévin Estre, qui a concédé 0.296s. La #92 aura à ses côtés la Ferrari #51 qui mène le championnat à égalité de points avec la Porsche #92. La Corvette C8.R #64 de Nick Tandy a terminé à 1.396s de la pole.

 

Avec la deuxième pole de la saison de la #91, Gimmi Bruni revient à 13 points des leaders.

Photo : MPS Agency

Du côté de la catégorie GTE-Am, Sarah Bovy offre la pole aux Iron Dames, sa deuxième après celle de Monza. La pilote de la Ferrari 488 GTE #85 a pris le dessus sur l’Aston Martin/TF Sport de Ben Keating pour 0.5s. La deuxième ligne sera exclusivement Porsche 911 RSR avec Dempsey-Proton Racing (Ried) et Team Project 1 (Leutwiler). Viennent ensuite la Ferrari 488 GTE/AF Corse de Thomas Flohr et la Porsche 911 RSR/Gulf Racing de Michael Wainwright.

 

Les chronos sont ici

 

Les chronos GTE pilote par pilote sont ici

 

Les chronos LMP2 et Hypercar pilote par pilote sont ici

 

Le départ des 8H de Bahreïn sera donné à 12h (heure française).

Commentaires (4)

Connectez-vous pour commenter l'article

baleineau21

11 nov. 2022 • 15:56

il y a environ 10km/h au tour de différence entre les 2 Toyota et les 2 Peugeot ainsi que l'alpine... ça fait un peu trop et heureusement que les Toyota n'ont fait qu'une tentative car sur le le 2eme tour lancé Hartley etait en train d'améliorer... j'espére qu'à partir de l'année prochaine l'aco sera juste!!

Masu83

11 nov. 2022 • 17:45

Pareil en GTE Pro, je comprends pas que Corvette Racing ait gagné des courses l'année dernière en IMSA alors qu'en WEC elle est complètement nulle part sauf au Mans, réagissez l'ACO svp

vvf36

11 nov. 2022 • 20:27

Pour la Vmax tout dépend des reglages pris part chacun.
La Toy' est peut être plus pataude dans les virages à cause d'un appui moins important dû justement à ce choix de privilégier la Vmax.

Peugeot et Alpine ont peut-être privilégié la tenue des pneumatiques ?

Attendons le déroulé de la course avant de tirer à boulets rouge.

Guillaume

11 nov. 2022 • 20:57

Bonsoir,

J'espère également un avantage compétitif de Peugeot mais aussi surtout d'Alpine à propos de la tenue des pneumatiques en course.

L'A480 a normalement un bon niveau d'appui et est 100 kilos plus légère, la piste est abrasive et avoir une voiture qui subit moins la force centrifuge dans les quelques virages bien serrés de ce circuit de Sakihr, j'espère que ça va donner un petit avantage dégradation des pneus à Alpine.

Je l'espère car il faudra bien ça pour qu'elle puisse figurer dans cette course car Toyota et Peugeot (nouveauté) ont un avantage en performance pure ! 🤞🏻🤞🏻