Une fin de course rocambolesque digne d’un Michel Vaillant pour la Toyota #7

On l’a dit et on le redit, cette édition 2017 des 24 Heures du Mans restera dans les annales pour bien des raisons. L’histoire qui s’est passée samedi soir peu avant l’abandon de la Toyota #7 durant la course est assez inédite.

Kamui Kobayashi, alors au volant de la Toyota TS050 HYBRID #7, prend la piste après un ravitaillement sous régime de neutralisation. Le pilote japonais attend son tour au bout de la voie des stands avec un commissaire habillé en orange derrière la Toyota, qui lui attend d’autres voitures.

La Toyota est la première à prendre la piste, tout juste devant le stand Algarve Pro Racing. Un des pilotes de la Ligier JS P217 du team portugais, lui aussi habillé en orange, arrive devant la Toyota en courant pour faire un signe d’encouragement à Kobayashi. Le Japonais prend le pilote de la Ligier pour un commissaire officiel, et décide donc de partir en piste malgré le feu rouge. On ne peut pas en vouloir une seule seconde au pilote de la Toyota d’être parti vu les circonstances, d’autant plus que vu l’emplacement de la caméra embarquée dans la voiture ne permet pas au pilote de voir la totalité de la personne habillée en orange. Peu de temps après, Kamui Kobayashi se pose des questions, s’arrête puis repart. « On a surchauffé l’embrayage dans une manoeuvre qui n’aurait jamais dû arriver » a-t-on expliqué chez Toyota.

L’embrayage n’a pas supporté les différents redémarrages et la suite on la connaît…

La vidéo est ici