Stefan Johansson : « Laissons chaque constructeur construire la meilleure voiture possible »

En plus de ses activités chez Scuderia Corsa, Stefan Johansson tient régulièrement une chronique sur son site Internet où il revient sur l’actualité du sport automobile. Son dernier billet parle des cinq titres de Scott Dixon en IndyCar et de Lewis Hamilton en Formule 1. Le Suédois est le manager du quintuple champion IndyCar. L’ancien vainqueur des 24 Heures du Mans 1997 évoque également l’arrivée de la catégorie ‘Hypercar’ en Endurance avec une idée bien arrêtée.

« J’ai du mal à comprendre le but de tout cela » a expliqué Stefan Johansson. « Les ‘Hypercars’ ressembleront à des voitures GT bodybuildées, alors pourquoi pas se servir des GTE/GTLM actuelles, ôter toute restriction en place sur la BOP. Laissons chaque constructeur construire la meilleure voiture possible, ce qui est exactement ce qui se passera avec la catégorie ‘hypercar’. Disons que le législateur oblige chaque constructeur à homologuer une GT pour cette catégorie avec des moteurs sans restriction. La plupart des voitures de route des constructeurs actuels développe environ 800 chevaux. Il serait donc relativement facile d’obtenir 800 chevaux pour débuter. Donnez-leur 10% de plus d’appui aéro, des pneus plus larges et des passages de roue plus larges. Les voitures auront l’air nettement plus agressives et plus racées. Les temps au tour seront en-dessous de 3.30 mn et finiront vers les 3.20 mn. »

Le futur règlement de la catégorie reine développé par la FIA et l’ACO doit être présenté d’ici la fin de l’année. L’objectif est de séduire un maximum de constructeurs pour la saison 2020/2021. Le coût estimé est de 20 millions d’euros pour deux autos.

« Chaque constructeur pourrait construire une voiture sans BOP et toutes ces foutaises, une vraie voiture de course, comme l’est actuellement la Ford GT », a déclaré Johansson. « Si vous ôtiez tous les restricteurs de cette voiture, elle volerait littéralement au Mans. Nous savons quelle est la liste d’attente pour la version de route de cette voiture et je suis sûr qu’il y aurait une liste d’attente de trois ans pour chacune des voitures de tous les constructeurs qui décideraient de rouler. Toutes les marques sont déjà présentes, d’autres pourraient être attirées et personne ne devrait dépenser des sommes colossales pour développer des voitures entièrement nouvelles.

Les constructeurs pourraient ensuite vendre les mêmes voitures à des équipes privées qui courraient avec des pilotes professionnels ou des gentlemen si elles le souhaitent, mais tout le monde rivaliserait avec les mêmes voitures. Les grilles seraient sans doute remplies à chaque course et les fans pourraient immédiatement s’identifier aux voitures qu’ils regardent. Par ailleurs, certaines des choses mises en place dans la nouvelle catégorie sont très bonnes. Limiter l’appui et la traînée va dans la bonne direction. Si des zones sont limitées, il faut espérer que cela encouragera les gens à trouver des endroits différents pour le développement plutôt que de rester concentrés sur la partie aérodynamique. »