Pascal Vasselon (Toyota Gazoo Racing) : « Nous devons savoir exactement ce qui va se passer »

#8 TOYOTA GAZOO RACING (JPN) TOYOTA TS050 HYBRID LMP1 ANTHONY DAVIDSON (GBR) KAZUKI NAKAJIMA (JPN) SEBASTIEN BUEMI (CHE)

Sans concurrence réelle en 2018/2019, Toyota Gazoo Racing pourrait décider de tirer sa révérence en fin de saison même si la décision finale n’a pas encore été prise. Pascal Vasselon, directeur technique, a confié dans le paddock de Fuji que tout dépendra de la réglementation en place entre les hybrides et les non hybrides.

« Les délais de décision sont essentiellement en relation avec les délais de publication des règlements, » a confié Pascal Vasselon à Sportscar365. « Nous suivons ce qui se passe, c’est pourquoi il est difficile de nous demander de nous engager sans savoir exactement de quoi nous parlons. Actuellement, les règlements pour l’année prochaine et l’avenir du FIA WEC ne sont pas clairs. Il ne sert donc à rien de précipiter une décision basée sur ce que nous savons actuellement. De notre côté, je ne pense pas que nous ayons une date limite absolue de dire oui ou non. »

Si le Toyota Gazoo Racing décide de poursuivre l’aventure, la TS050 HYBRID n’évoluera pas sachant que la LMP1 hybride gardera un avantage de consommation sur les autres LMP1. « Nous devons savoir exactement ce qui va se passer et comment les choses seront faites, » a précisé Vasselon. « De notre côté, nos règles techniques doivent être gelés parce que c’est une règle de la FIA. Nous devons donc anticiper le niveau de performance des équipes privées. »

Bien que la décision pourrait être prise en fin d’année, Pascal Vasselon a souligné que tout allait être comme si le programme allait continuer : « A tout moment, il est possible de dire non. Vous devez anticiper une décision lorsque vous ne faites rien et que vous voulez revenir. Peugeot a eu besoin de prendre une décision parce qu’il s’agissait de débuter un programme. Dans notre cas, il s’agit de l’arrêter. C’est facile d’arrêter à tout moment. »