Michael Luzich (Luzich Racing) : « Il ne reste plus qu’à décrocher le titre »

Créé en 2017, le Luzich Racing ne pouvait que faire confiance à Ferrari pour faire rouler ses autos. Entrepreneur de talent résidant à Las Vegas, Michael Luzich a du sang Ferrari dans les veines. Avant de lancer son équipe, on l’a vu en Ferrari Challenge et Blancpain GT Sports Club.

L’International GT Open a été choisi pour les premiers pas de l’équipe qui fait rouler trois Ferrari 488 GT3 ce week-end et on peut dire que le team américain a mis les petits plats dans les grands pour ses débuts dans la catégorie. AF Corse officie en équipe d’exploitation, Brice Laforge en ingénieur, Sandro Montani en team manager, des pilotes de la trempe de Daniel Serra, Alessandro Pier Guidi, Marco Cioci, Matt Griffin, Mikkel Mac ou Michele Rugolo. Demain, Mikkel Mac jouera la couronne 2018 et c’est après cette finale qu’on en saura un peu plus sur le futur du Luzich Racing.

« Débuter en International GT Open était ambitieux », nous a déclaré Michael Luzich. « C’est notre première saison complète et nous sommes ravis de ce choix. Il ne reste plus qu’à décrocher le titre, ce qui n’est pas encore acquis. On doit beaucoup à Cristiano (Michelotto), Amato (Ferrari) et Sandro (Montani). AF Corse nous apporte un très bon soutien. »

Plusieurs projets sont à l’étude pour 2019, aussi bien la Blancpain GT Series que le Pirelli World Challenge. « Il y a quelques années, j’ai roulé en Blancpain GT Sports Club », poursuit Michael Luzich. « Stéphane Ratel a mis sur pied de très beaux championnats, donc on regarde ce que l’on peut faire. Quoi que l’on fasse en 2019, on veut le meilleur pour tout. On montre cette année que cela fonctionne. L’équipe y va petit à petit mais ce qui est sûr, c’est que ce sera avec Ferrari. Il y a beaucoup plus de championnats qu’il y a dix ans, ce qui complique la décision. »

Le Luzich Racing lorgne également du côté du championnat IMSA, que ce soit en GTD ou GTLM…