Le Conseil Mondial de la FIA entérine la Super Saison 2018/2019

#7 TOYOTA GAZOO RACING (JPN) TOYOTA TS050 HYBRID LMP1 MIKE CONWAY (GBR) KAMUI KOBAYASHI (JPN) JOSE MARIA LOPEZ (ARG) START OF THE RACE

Le Conseil Mondial de la FIA, qui s’est tenu à Paris, a validé le calendrier 2018/2019 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.

Quatre titres mondiaux seront décernés : Pilotes LMP, Equipes LMP1, Pilotes GTE, Constructeurs GTE. Le titre Constructeurs LMP1 disparaît sachant tout de même que le droit d’entrée pour concourir en LMP1 est de 310 000 euros (contre 360 000 euros cette année). Comme par le passé, des Trophées FIA seront distribués : Equipe LMP2, Equipe GTE-Am, Pilotes LMP2, Pilotes GTE-Am.

Le règlement sportif subit lui aussi quelques évolutions. Les LMP1 hybrides et non hybrides rouleront dans une seule et unique catégorie.

Dans cette catégorie LM P1, l’ACO s’est fixé trois priorités : accueillir toujours plus de constructeurs mais aussi attirer les équipes privées, encadrer les budgets et conserver ce caractère technologique ‘’avant gardiste’’.

Concernant les constructeurs, ils ne sont pas autorisés à engager des voitures non hybrides, mais ils peuvent fournir des moteurs à des écuries privées.

Le ‘’branding’’ ou l’appellation d’une machine non hybride est possible, sous certaines conditions, pour un partenaire, incluant un constructeur.

Les équivalences de technologie (entre les moteurs atmosphérique ou turbo) sont désormais officialisées.

Le règlement LM P1 actuel sera applicable au minimum trois saisons (dont une saison avec les voitures conformes au nouveau règlement actuellement à l’étude).

La Super Saison 2018/2019 verra deux éditions des 24 Heures du Mans et un retour à Sebring. Les points pour la classique mancelle passent de 50 à 38 pour le vainqueur (+50% par rapport à une course de 6 heures). Le lauréat des 1500 Miles de Sebring se verra attribuer 32 points (+25% par rapport à une course de 6 heures).

Les changements de pneus, ainsi que le nettoyage des freins et de la carrosserie, seront autorisés durant le ravitaillement en carburant.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « Le format de la Super Saison 2018-2019, assorti du nouveau système d’attribution de points suivant les différentes épreuves ainsi que la notion d’une seule voiture, la mieux classée au sein d’une même équipe, garantit un championnat disputé et une compétition intéressante entre les équipes. La structure de ce nouveau championnat s’annonce prometteuse. »

Gérard Neveu, Directeur Général du FIA WEC : « En attendant le très prometteur règlement 2020, ce nouveau règlement ainsi que les nombreux retours positifs que nous avons déjà reçus de la part de nos concurrents quant à la Super Saison, sont les garants d’un niveau de compétition incroyable en LMP1. Avec pas moins de cinq constructeurs en LMGTE Pro, et un intérêt croissant des gentlemen drivers en LMP2 et en LMGTE Am, tous ces éléments semblent positifs pour les fans de l’endurance en particulier et pour le sport auto en général. À très vite en 2018 ! »
Vincent Beaumesnil, Directeur sport de l’Automobile Club de l’Ouest : « Avec la FIA, nous avons établi un règlement que l’on pourrait qualifier de stimulant. Cela va donner une nouvelle dynamique en LM P1 et va insuffler pour toutes les catégories une stratégie de course différente, les changements de pneus et ravitaillement pouvant être effectués simultanément. Nous sommes impatients d’assister aux premières courses 2018. »

Calendrier 2018/2019 :

5 mai : Spa-Francorchamps

16/17 juin : 24 Heures du Mans

19 août : Silverstone

21 octobre : Fuji

18 novembre : Shanghai

16/17 mars : Sebring

4 mai : Spa-Francorchamps

15/16 juin : 24 Heures du Mans

Le Prologue FIA WEC se tiendra au Paul Ricard les 6 et 7 avril, la Journée Test des 24 Heures du Mans 2018 le 3 juin et 2019 le 2 juin.