Cinq questions à… Marc Rostan

#26 SAINTELOC RACING (FRA) AUDI R8 LMS GT3 MARC ROSTAN (FRA) PRO AM CUP

Nom : Marc Rostan

Fonction : pilote au sein du Saintéloc Racing en Blancpain GT Series

Nombre de participations : 12

Regardiez-vous les 24 Heures du Mans à la télé quand vous étiez plus jeune ?

« Oui et Non. car je ne me rappelle pas avoir vraiment suivi cette course mais que j’ai le souvenir d’images aériennes commentées où l’on voyait les voitures aborder la ligne droite des Hunaudières longue de près de 6km sans les chicanes actuelles. C’était le point d’orgue et la spécificité de ce circuit dont tout le monde parlait et qui constituait un morceau de bravoure. J’ai pu en effet le vérifier lors de ma première saison de sport auto en 1987 quand pour la première fois je découvrais ce circuit à bord d’une 505 Turbo Trophée en course d’ouverture des 24 Heures. »

Quels sont vos premiers souvenirs des 24 Heures du Mans ?

« Mon premier souvenir en tant que pilote a été la difficulté de réaliser que je prenais part à l’une des courses les plus mythiques au monde. Sélectionné par Gérard Welter 15 jours avant l’épreuve pour rouler sur la voiture officielle avec Pierre Petit et Patrick Gonin, j’étais très impressionné par la portée de l’évènement d’autant que notre voiture, après avoir détenu la pole, avait réalisé le 3ème temps des essais devant les Porsche 962 Dauer aux mains de pilotes illustres tels que Thierry Boutsen, Hans Stuck, Mauro Baldi. N’ayant jamais assisté aux 24 Heures en tant que spectateur, ni avant ni après mes débuts, je n’aurai jamais cru pouvoir un jour participer à une telle épreuve et je me rappelle que j’étais plus gêné que fier de signer des autographes auprès des spectateurs passionnés pour lesquels j’ai toujours un profond respect. »

Quel est votre équipage rêvé, vous inclus ?

« Il y en a beaucoup mais dans l’absolu je dirais Tom Kristensen et Jacky Ickx qui sont les recordmen de victoires au Mans et si j’étais amené à participer de nouveau ce serait avec Markus Winkelhock et Stéphane Ortelli, à la fois pour leur expérience, leurs qualités sportives mais aussi pour leurs qualités humaines. »

Une auto vous a fait rêver au Mans ?

« La Peugeot 905 et son incroyable victoire en 1993 avec Eric Hélary et Christophe Bouchut mais aussi plus récemment la Peugeot 908 sur laquelle j’aurais été heureux que l’on puisse me donner l’opportunité de pouvoir effectuer un test. »

Quel pilote des 24 Heures du Mans vous a fait rêver ?

« Henri Pescarolo qui incarne l’endurance au sens le plus noble. J’ai beaucoup de respect tant pour l’homme que pour le Pilote et pour moi son nom et son œuvre resteront à jamais indissociables de cette épreuve et plus généralement des courses d’Endurance. »