Bruno Senna (Rebellion Racing) : « Nous avons un bon package »

#22 UNITED AUTOSPORTS (USA) LIGIER JSP217 GIBSON LMP2 BRUNO SENNA (BRA)

Absent des 12 Heures de Sebring pour des raisons de santé, Bruno Senna a fait son retour en piste le week-end dernier aux 4 Heures du Castellet chez United Autosports. Le Brésilien est revenu à 100% de ses capacités et fin prêt à débuter en FIA WEC sur une des deux Rebellion R13.

On sait que vous avez eu des soucis de santé donc comment vous sentez-vous maintenant ?

« Je me sens beaucoup mieux, je suis complètement guéri, prêt à monter dans la voiture… »

Vous avez disputé le Prologue WEC avec la nouvelle Rebellion R13 LMP1. Comment ça s’est passé ?

« Ca s’est très bien passé, surtout si l’on considère que le shakedown de la voiture a eu lieu quelques jours auparavant. Nous avons eu une fiabilité incroyable pendant ces deux jours. La voiture réagit bien aux réglages, on se sent bien dedans. Je suis très impressionné, je dois dire, car le projet a été monté il y a seulement six mois. Même si la base est connue, il s’agit néanmoins d’une nouvelle voiture. Encore quelques essais et nous devrions être prêts pour la manche d’ouverture de la Super Saison WEC. »

Quel était le programme de ce Prologue ?

« Nous voulions faire un maximum de kilomètres mais aussi tester des choses pour savoir comment la voiture allait réagir. Cela concernait l’aérodynamique, le moteur, et bien d’autres systèmes. Nous n’avons pas eu de soucis avec 90% des systèmes. De nouveaux essais sont prévus en vue de Spa et des 24 Heures du Mans. »

Quel est votre regard sur le plateau LMP1 après ces deux journées ?

« Il est très relevé ! Je trouve que SMP Racing a vraiment beaucoup de potentiel. Quant à Toyota, je pense que, par rapport, au temps au tour, ils sont sur une autre planète. De notre coté, nous avons un bon package, je pense que nous pouvons aller « embêter » les autres concurrents. Nous espérons surtout faire des courses solides avec la fiabilité au rendez vous pour pouvoir prétendre aux podiums et même à des victoires. »

Vous êtes-vous fixé des objectifs ou est-il encore trop tôt ?

« Quand on s’aligne dans un championnat, c’est toujours pour le gagner ! Maintenant, il faut savoir où les autres se situent. Nous sommes en LMP1 ce qui veut dire que vous pouvez développer votre voiture donc au fil de la saison nous serons de plus en plus rapides. »

Les 24 Heures du Mans n’arrivent-elles pas trop tôt ?

« Pour ce projet, peut être ! Cependant, vous n’êtes jamais totalement prêt pour une course comme Le Mans. On a pu voir à plusieurs reprises des équipes faire deux courses de suite, des essais longue distance, et leurs voitures abandonnent. Au Mans, ce n’est pas seulement le rythme qui importe, il y a d’autres paramètres qui rentrent en ligne de compte. Il y aura des opportunités lors de cette course… »

On peut imaginer que vous êtes heureux de revenir en LMP1 plusieurs années après avoir roulé sur l’ORECA 01…

« Ce fut une expérience difficile, je n’étais pas prêt mentalement pour l’endurance et surtout pour les 24 Heures du Mans. Maintenant, tout est différent et se battre pour la victoire finale est génial. La voiture est fantastique à pilote, les pneus sont bons, je suis impatient d’être en juin ! »

Vous avez disputé les 24 Heures de Daytona pour United Autosports ainsi que les 4 Heures du Castellet. Vous semblez à l’aise dans cette équipe…

« C’est une superbe équipe qui grandit vite. Elle possède beaucoup de voitures maintenant. C’est seulement ma deuxième course avec cette Ligier JS P217, c’est un peu délicat pour moi d’être dans les meilleurs temps des LMP2 car, avec les pneus Dunlop, tout comme aux 24 Heures de Daytona, ce n’est pas vraiment facile. Aux Etats-Unis, la course a été vraiment bonne en tenant compte que les LMP2 n’étaient pas vraiment rapides mais une 2e place était envisageable. Cependant, nous avons eu un souci d’embrayage. Ici, au Castellet, nous avons eu un problème électrique en qualifications (au niveau de l’accélérateur, ndlr). En course, c’est dommage que Phil ait eu un problème au départ parce que nous avions une bonne voiture. En raison de la perte de puissance du moteur, nous n’avons pas pu montrer notre véritable potentiel, nous terminons 12e. »

Vous verra-t-on de nouveau dans le baquet de la Ligier JS P217 United Auosports en ELMS ?

« Non, je n’étais là que pour remplacer Filipe Albuquerque qui était à Long Beach en IMSA. Ce fut d’ailleurs une bonne chose puisqu’il a remporté cette manche (rires). Je suis vraiment heureux pour lui car c’est un véritable ami. »

En dehors du WEC, allez-vous prendre part à d’autres courses ?

« Pour le moment, je ne vais pas faire autre chose comme des courses de GT, par exemple. Je disputerai la manche IMSA de Watkins Glen avec Phil Hanson (Ligier United). Malheureusement, je ne pourrai pas faire Petit Le Mans à cause du clash de date avec la manche de Fuji WEC, je trouve ça vraiment dommage ! »