Alexandre Bardinon (M.Racing YMR) : « Je n’ai pas voulu jouer avec le feu »

Âgé de 16 ans depuis le 9 mai dernier, Alexandre Bardinon ne pouvait pas être présent à Nogaro dans le baquet de la Mercedes-AMG GT4/M.Racing YMR. C’est donc dans les rues de Pau que le Creusois a disputé sa première course automobile. Il y a plus facile comme entrée en matière. Yann Ehrlacher étant retenu au même moment en WTCR sur la Nordschleife, Alexandre Bardinon a connu son baptême du feu en solitaire dans la classe Am. Avant de rouler en GT4, le très jeune pilote s’est entraîné sur la base familiale du circuit du Mas du Clos au volant d’une Porsche 964 CS.

« Rouler seul sur cette Mercedes pour mes débuts en sport automobile était un gros challenge, mais cela m’a finalement permis de rouler un maximum et de rattraper un peu le retard pris suite à l’impasse du meeting de Nogaro en raison de la limite d’âge pour l’obtention de la licence obligatoire pour participer à ce championnat », a confié Alexandre Bardinon. « Lors des essais libres, j’ai surtout voulu prendre mes marques patiemment, sans casser la voiture. J’ai même pris les qualifications comme une troisième séance d’essais libres. » Qualifié P12 de la classe Am en Q1, le jeune pilote a décroché le 7e temps en Q2.

Malheureusement pour lui, sa Mercedes-AMG GT4 est restée sous la tente le samedi soir pour la course 1 suite à un souci de répartition de freinage : « Mon forfait le samedi soir était bien sûr une déception, mais d’un autre côté, sous la pluie, la nuit, à Pau, entre les rails, les conditions étaient très difficiles pour une première course, et cela m’a permis d’avoir une voiture propre pour le lendemain. »

C’est donc de la 7e place que la Mercedes-AMG GT4 #68 s’est élancée dimanche en début d’après-midi : « Dans la deuxième course, j’y suis allé prudemment. J’aurais pu mieux faire sur la dernière partie de course qui s’est déroulée sous la pluie. L’adhérence de la voiture s’est dégradée alors que nous étions en slicks, ce qui a rendu le pilotage de cette Mercedes déjà très imposante dans ces rues paloises encore plus fin. Je n’ai pas voulu jouer avec le feu, ayant déjà rempli pleinement mes objectifs que je m’étais fixé en début de week-end. Cela aurait pu déboucher sur un podium en Am dès cette première course, mais la Porsche était plus rapide et je n’ai pas insisté pour des raisons de sécurité. Je pense que c’est un podium qui aurait pu se payer cher dans tous les sens du terme. »

Alexandre Bardinon a terminé sa première course au pied du podium de la classe Am, ce qui a de quoi le réjouir : « C’était au final un très bon week-end qui est allé dans le sens que nous voulions, à savoir prendre un maximum d’expérience sur ce circuit particulier. Je suis sur le chemin que je m’étais fixé et j’ai hâte d’être à la prochaine course à Dijon. »