Ricky Taylor (Acura) : « Travailler avec Roger Penske est un rêve devenu réalité ! »

Ricky Taylor fait partie de l’équipe Acura Team Penske depuis maintenant un peu plus d’un an. Il fait cause commune avec Helio Castroneves et  Alexander Rossi sur l’Acura ARX 05 #7. Il sera en lice pour une seconde victoire aux 12 Heures de Sebring après celle décrochée avec son frère, Jordan, et Alex Lynn en 2017. De plus, Acura a montré ses progrès à Daytona…

Comment se sont passées les 24 Heures de Daytona pour votre voiture ?

« Nous étions vraiment frustrés de finir si prêts de la victoire, mais je dois dire que terminer 3e a néanmoins été une bonne chose. C’est bien de commencer l’année de cette manière, c’est à dire terminer la première manche de la saison et marquer de gros points, mais je dois bien avouer que je suis content qu’elle soit terminée. Les conditions étaient vraiment très difficiles et c’est bien d’avoir pu aller au bout. J’ai discuté avec pas mal de pilotes qui ont fait Daytona et nous sommes plusieurs à penser que nous aurions bien aimé mettre le directeur de la course dans la voiture, juste pour qu’il voie comment c’était (rire). Par moment, elle était très dure à contrôler, elle partait en aquaplanning. C’était dangereux, la visibilité était presque nulle lorsqu’on s’approchait de plusieurs voitures. Ils ont remis le drapeau vert, mais ont vite réalisé que c’était trop et ils ont remis le rouge, c’était vraiment un cauchemar… »

Vous avez semblé plus proche des Cadillac. Quel travail a été fait pendant l’inter-saison ?

« Daytona est arrivé très vite dans la saison. Nous avons beaucoup travaillé cet hiver sur les suspensions, nous avons mieux compris l’aérodynamique de la voiture. Les pneus Michelin nous conviennent mieux également. C’est une combinaison de pas mal de choses qui font que nous avons bien progressé. Il ne faut pas oublier que le programme est encore très récent et qu’il faut que les gens s’habituent à travailler ensemble, que les ingénieurs comprennent bien les besoins de pilotes, que l’on communique mieux. Une chose est certaine : nous travaillons beaucoup mieux ensemble maintenant. »

Vous arrivez donc confiant et plein d’espoir à Sebring…

« Nous étions déjà forts ici à Sebring l’année dernière. Le rythme de la voiture était vraiment bon, mais nous avons manqué de fiabilité. Nous avons bien avancé depuis Daytona, nous sommes venus ici il y a quelques semaines pour faire des essais. Nous sommes donc confiants en notre potentiel pour la course de samedi. »

Qu’est ce que cela fait de travailler avec une légende comme Roger Penske ?

« C’est un rêve devenu réalité pour moi ! L’équipe est juste incroyable. La première fois que je me suis rendu dans les locaux pour rencontrer les membres mais aussi Roger Penske, j’étais très intimidé. J’avais beaucoup de pression, mais après une journée passée là bas, j’avais l’impression d’en faire partie depuis 10 ans. Ils ont réussi à m’enlever cette pression qui était sur mes épaules et j’ai ainsi pu faire mon travail. Ils réussisent à vous mettre dans une situation telle que vous donnez le meilleur de vous-même. Quant à Roger Penske, c’est un vrai passionné, plein d’enthousiasme et il est une vraie source d’inspiration pour moi. »

Vous comptez cinq participations aux 24 Heures du Mans. Serez vous au Mans en Juin ?

« Normalement, je serai de retour dans une LMP2. Je pense que ce sera annoncé bientôt. Je suis toujours un peu superstitieux à propos de ce genre d’annonce. J’y croirais que lorsqu’ils m’auront vraiment annoncé officiellement… »

Selon nos informations, Ricky Taylor devrait rejoindre Jackie Chan DC Racing aux 24 Heures du Mans…

Allez vous ajouter d’autres courses à votre programme 2019 ? 

« Il n’y aura rien d’autre que l’IMSA. Je veux rester concentré sur mon programme Acura. Je souhaitais juste ajouter les 24 Heures du Mans car c’est une course tellement spéciale. J’espère qu’un jour nous pourrons y aller avec l’équipe et alors toute l’expérience que j’aurais acquise me servira. De plus, quand on a l’opportunité de faire cette épreuve, on ne dit jamais non. »