Suzuka : Des renforts de poids…

Traditionnellement, les 1000 Km de Suzuka -l’épreuve la plus longue du calendrier du SUPER GT- sont l’occasion pour les teams de faire appel à un troisième pilote, généralement un renfort de poids. 2017 marquera la dernière édition des 1000 km sous sa forme actuelle puisque dès 2018, les GT3 seront en force sur le tracé de Suzuka.

L’édition 2017 ne fera pas exception, avec des arrivées de choc, que ce soit en GT500 ou en GT300.

GT500

Comme d’habitude, 15 voitures seront au départ : 6 Lexus LC500, 5 Honda NSX-GT et 4 Nissan GT-R.

Seules deux équipes feront courir un pilote supplémentaire, mais ce sont des pilotes de tout premier plan.

Jenson Button, Champion du Monde de F1 2009, pilotera la Honda NSX-GT n°16 du Team Mugen. Le britannique a fait une réapparition cette année en F1 lors du Grand Prix de Monaco, en remplacement de Fernando Alonso, parti disputer les 500 Miles d’Indianapolis. Button pilotait une McLaren à moteur Honda, évidemment. Il a déjà testé la NSX-GT sur le circuit de Suzuka au mois de juin dernier.

Kamui Kobayashi, poleman des 24 Heures du Mans 2017 sur une Toyota TS050 Hybrid et dont on se souvient de son abandon rocambolesque lors de ces 24 Heures, sera associé à Yuhi Sekiguchi et Yuji Kunimoto sur la Lexus LC500 n°19 du Team Wedsport Bandoh.

Les quatre équipes Nissan rouleront avec leurs équipages habituels de deux pilotes.

La liste des engagés est ici

GT300

30 voitures sont engagées à Suzuka, et 11 auront des équipages de trois pilotes, la  »petite » catégorie ayant été moins restrictive que la catégorie reine.

Nous ne passerons pas en revue l’ensemble de ces onze équipages, mais certains d’entre eux méritent qu’on s’y arrête plus particulièrement.

La BMW M6 n°7 du BMW Team Studie aura probablement l’équipage le plus huppé de la catégorie, avec les titulaires habituels Seiji Ara, vainqueur au Mans en 2004, Jörg Müller, ex champion ALMS, deuxième au Mans en 1998, et Augusto Farfus, officiel BMW, qui a fait une pole position ce week-end à Zandvoort en DTM.

Le team Taisan SARD s’est également bien renforcé avec l’apport de l’ex-pilote de F1 Christian Klien, également sur le podium au Mans, en 2008, qui épaulera Jake Parsons et Shinnosuke Yamada sur l’Audi R8 LMS n°26.

La Lotus Evora MC n°2 du Car Tokai Dreams pourra jouer un rôle plus important dans la catégorie. Si Hiroki Katoh est toujours un des plus rapides du plateau, son complice de longue date Kazuho Takahashi est un pur gentleman driver, ce qui complique la tâche dans une catégorie riche de pilotes de talent aux dents longues. C’est pourquoi l’arrivée à Suzuka de Hiroshi Hamaguchi n’est pas négligeable.

Autre renfort japonais appréciable, celui de Masami Kageyama sur la Nissan GT-R GT3 n°48 du Dijon Racing

La liste des engagés est

Tout ce joli monde sera en piste le week-end prochain à Suzuka.