40 ans Gr. C

Porsche fête les 40 ans du Groupe C (1/4) : 956 et 962 à l'honneur à Leipzig

26 oct. 2022 • 8:15
A l'occasion d'une réunion organisée à Leipzig, Porsche a célébré les nombreux succès de ses 956 et autres 962. Première acte d'une histoire qui en comptera quatre.
© Porsche

Derek Bell a aujourd'hui 81 ans. Mais lorsque le Britannique monte dans "sa" Porsche 956, il affiche toujours la même élégance. Il y a 40 ans, il semblait faire simplement son boulot. Aujourd'hui, il concède : « Nous avons travaillé comme des fous. » Par "nous", il entend tous les pilotes de course qui ont conduit les 956/962 à haute vitesse en course.

 

Aujourd'hui, le quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans est accompagné par Jochen Mass, Hans-Joachim Stuck et Bernd Schneider, tous venus à Leipzig pour partager leurs souvenirs personnels très particuliers de celle qui est considérée par Porsche comme sa voiture de course la plus prolifique. Car le début du Groupe C remonte bel et bien à 40 ans.

 

Au Porsche Experience Centre de Leipzig, ils ont retrouvé la voiture gagnante des 24 Heures du Mans 1982 aux mains de Derek Bell-Jacky Ickx, portant le numéro de châssis 956-002. La 956 châssis 956-005 - qui a notamment remporté les 1 000 km au Nürburgring et de Spa grâce à Jacky Ickx-Jochen Mass - était également présente, entièrement restaurée par le Musée Porsche et qui a retrouvé sa livrée de 1983. Etaient aussi de la partie la 962 IMSA de 1984, qui a réalisé la pole aux 24 Heures de Daytona, et la 962 C qui a remporté la Supercup en 1987, toutes deux restaurées à l'identique. Enfin il y avait la 962 C n°17 ayant remporté l'édition 1987 des 24 Heures du Mans, et la 962 C châssis 962-015, exploitée par le Joest Racing, et qui a terminé quatrième dans la Sarthe en 1990.

© Porsche

Helmut Schmid - alors ingénieur d'essai - et Norbert Singer, chef de projet et « géniteur » de cette voiture légendaire, ont également participé à la réunion par visioconférence. Comme maître de cérémonie, Porsche avait choisi Timo Bernhard, ex-pilote officiel de la marque et double lauréat du double tour d'horloge sarthois, en 2010 sur une Audi R15 plus et en 2017 sur une Porsche 919 Hybrid.

 

« La 956 est la voiture de course la plus réussie de l'histoire de Porsche, a lancé l'Allemand en préambule. Elle a dominé tout le monde. Et surtout elle a trusté des victoires pendant douze ans. La 956 a été invaincue au Mans de 1982 à 1985, et cette série de succès s'est poursuivie grâce à sa petite sœur, la 962 C, première en 1986 et 1987. »

© Porsche

Un palmarès impressionnant

Le palmarès de la voiture est en effet ahurissant : cinq titres Constructeurs / Equipes et autant de sacres Pilotes ainsi que 43 victoires en Championnat du monde d'Endurance. Succès auxquels il faut ajouter sept victoires aux 24 Heures du Mans (de 1982 à 1987 avec les 956 et 962 puis en 1994 avec la 962 Dauer Le Mans GT), ainsi que quatre titres IMSA, série l'ayant vue glaner pas moins de 52 victoires dont cinq aux 24 Heures de Daytona. « Merci, Norbert, d'avoir rendu cela possible ! » résumera pour l'occasion Jochen Mass.

 

Les invités de prestige cités précédemment ont débuté leur journée en roulant en formation avec les autos présentes, sur le circuit de 3,7 km du Porsche Experience Center de Leipzig. Tous ont eu la chair de poule en en reprenant le volant, en revoyant en action ces bolides et en entendant à nouveau le chant si distinctif du flat 6 turbo.

 

Mais si les Groupe C made in Zuffenhausen ont tant marqué l'histoire, ce n'est pas uniquement grâce à leurs résultats. Mais ça, nous le verrons dans les prochains épisodes.

Commentaires (5)

Connectez-vous pour commenter l'article

vvf36

27 oct. 2022 • 20:04

Pour ma part, je préfère la 917K plus bestiale.

jmmmusic

26 oct. 2022 • 22:53

Inégalable, en effet! Love !

LittleBen

26 oct. 2022 • 17:03

Mythique.
On pourrait dire qu’elle a tellement dominé son époque que cela aurait pu donner lieu à des courses monotones et risquer de lasser le public … eh bien non, notamment grâce à toutes les équipes privées qui les ont utilisées, jusqu’à battre l’écurie officielle un certain nombre de fois.
Une réussite à tous points de vue.

francois.santos@sfr.fr

26 oct. 2022 • 16:41

A tout jamais mon auto de course préférée

Rossignol Francois

26 oct. 2022 • 13:12

Quelle voiture mythique !!! Une légende que ces 956/962. Une carrière qui s'étend sur 13 saisons de 1982 à 1994. Incroyable. Ne parlons pas de son immense palmarès ( 7 victoires ne serait-ce qu'au Mans) tant en endurance et sprint. LA légende !!! J'adore ces 956 et 962.