Classic

In memoriam - Tony Brooks

4 mai. 2022 • 22:51
Doyen des pilotes de Grand Prix et crédité de quatre départs aux 24 Heures du Mans, le Britannique s'est éteint hier, à l'âge de 90 ans.
© Newspress

C'est en 1955, que Tony Brooks s'est fait connaître à l'international, en s'alignant au départ des 24 Heures du Mans sur une Aston Martin DB3S et en inscrivant son nom au palmarès du Grand Prix de Syracuse, une épreuve hors-championnat. Mais le Britannique a cruellement manqué de réussite dans la Sarthe puisqu'en quatre départs, il totalise autant d'abandons.

 

🇬🇧 In memoriam Tony Brooks

 

Autant de participations effectuées au volant d'Aston Martin officielles entre 1955 et 1958, respectivement en compagnie de John Riseley-Prichard, Reg Parnell, Noël Cunningham-Reid et Maurice Trintignant. Surnommé « Racing Dentist », en référence aux études et au métier de son père, il tentera de se consoler avec des succès aux 1000 km du Nürburgring en 1957 et au Tourist Trophy en 1958.

© Archives ACO

En F1, son palmarès est loin d'être ridicule, puisqu'en 38 départs entre 1956 et 1961, il s'est adjugé six victoires, dix podiums, trois pole positions et trois meilleurs tours en course. S'il a défendu les intérêts de BRM, Vanwall ou Cooper, c'est avec Ferrari, en 1959, qu'il obtient son meilleur classement au championnat : 2e derrière Jack Brabham.

 

Sa carrière sera finalement courte, puisqu'il prendre sa retraite en 1959, à 29 ans seulement. Né le 25 février 1932, Tony Brooks s'est éteint le 3 mai 2022, à l'âge de 90 ans. 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article