Hypercar

La 777 Hypercar présentée à Monza

22 nov. 2022 • 12:39
par
lmercier
Une nouvelle hypercar va voir le jour d'ici 2025 sous le nom de 777 Hypercar.
Photo : 777 Hypercar

Quand on parle de Dallara et Gibson, on pense en toute logique à une Hypercar pour le WEC. Avec la 777 Hypercar, on reste dans le sujet mais sans pour autant aller jouer la victoire aux 24 Heures du Mans. On rappellera que Dallara est le châssis des BMW et Cadillac pour la catégorie Hypercar. Son usage est réservé à une utilisation sur circuit mais hors compétition. 

 

Une technologie issue de la compétition...

 

On doit cette 777 Hypercar, limitée à 7 exemplaires, à l’entrepreneur Andrea Levy et le design à Umberto Palermo. Conçue par Dallara, la voiture est motorisée par Gibson. Avec sa vitesse de 370 km/h, son poids de 900 kg et son moteur V8 atmosphérique de 4,5 litres développant 730 chevaux, la 777 Hypercar peut rouler avec des carburants synthétiques. A Monza, le circuit permanent de la 777 Hypercar, le temps au tour est estimé à 1 mn 33 s, soit 2s plus vite que la pole décrochée en WEC par la Glickenhaus 007 LMH l’été dernier. Le moteur Gibson est d’ailleurs celui qui a remporté les 6H de Monza.

Photo : 777 Hypercar

7 autos, 7 millions d'euros la voiture...

 

Qui dit 7 exemplaires dit aussi 7 millions d’euros pour acquérir cette hypercar exclusive qu’il ne sera pas possible de stocker dans son garage. Toutes les autos seront gardées directement sur le circuit de Monza.

 

Plutôt que de choisir la technologie hybride, Andrea Levy a opté la réduction de poids, d’où l’utilisation de carburants synthétiques qui permettra une réduction de 65% de émissions de CO2.

Photo : 777 Hypercar

Rendez-vous en 2025...

 

La livraison des 7 exemplaires débutera en 2025, mais elle sera précédée par l’envoi au domicile de chaque propriétaire d’un équipement d’entraînement créé spécifiquement pour la 777 Hypercar et conçu pour renforcer la zone du cou et préparer au mieux les contraintes de 3,5 à 4G. De plus, un simulateur Tech And Sym fera partie du package à la maison. Le simulateur est monté sur un châssis construit par Dallara. Une présence sur le Dallara Driving Simulator à Varano de Melegari (Italie) ou Indianapolis (USA) sera possible.

 

« Depuis deux ans, nous travaillons avec nos partenaires à la réalisation d’une hypercar qui s’affranchit des contraintes imposées aux grands constructeurs ou des réglementations restrictives du sport automobile », a déclaré Andrea Levy. « Je pense que, pour la prochaine décennie, les meilleures performances atteignables pour une hypercar, combinées à un plaisir de conduite maximal, peuvent être obtenues avec l’utilisation d’un moteur thermique, sans aucun composant hybride. Cela permet de limiter le poids à 900 kg et d’avoir un aérodynamisme exagéré pour que la voiture reste collée à l’asphalte, ce qui la rend plus facile à conduire même pour les pilotes non professionnels. »

Photo : 777 Hypercar

Les visiteurs qui se rendront à Monza pourront admirer la 777 Hypercar tous les jours à partir du printemps 2023 où le premier prototype sera exposée au siège de 777 Motors situé dans l’enceinte du circuit.

Commentaires (3)

Connectez-vous pour commenter l'article

Michel Mertens

22 nov. 2022 • 19:37

Totalement inintérressant, ça ne fait plus rêver - idiot de mentionner...

dariorossa962@gmail.com

22 nov. 2022 • 17:07

Un'altro veicolo inutile pensata per qualche milionario annoiato che gioca , distruggendo, a fare il pilota

yauroy

22 nov. 2022 • 15:28

Hypercar, sur le plan technique peut-être. Mais dans l'esprit, c'est plutôt une "super supercar" à classer avec d'autres comme les Bugatti par-exemple. En effet, il manque une notion essentielle à l'esprit hypercar qui est de rester dans des coûts relativement raisonnables.