WEC /IMSA

Fred Mako : « J’ai hâte d’aller à la bagarre en piste » avec la Porsche 963

WEC
20 nov. 2022 • 14:45
par
lmercier
Avec la titularisation de Fred Mako et Nick Tandy, Porsche tient ses dix pilotes pour son programme Hypercar. Le Français va avoir l'occasion de se battre pour la victoire au général au volant d'une 963. Une juste récompense pour le pilote officiel Porsche.
Photo : Porsche

Il aurait dû piloter la Peugeot 908, mais le programme s’est arrêté avant le début de saison. Il a piloté la Porsche 919 Hybrid au Mans, mais uniquement lors de la Journée Test en tant que réserviste. Mais c’est maintenant son tour de rouler dans la catégorie reine de l’Endurance. Vous l’aurez compris, on parle de Frédéric Makowiecki. Le pilote de développement de la 963 LMDh a enfin été titularisé il y a quelques jours par son employeur, qui n’a toutefois pas confirmé son programme 2023 avec Porsche Penske Motorsport. WEC ou IMSA, la réponse interviendra d’ici la fin de l’année.

 

A l’aise dans tout type de voiture, Fred Mako a prouvé depuis bien longtemps sa compétitivité partout où il est passé, aussi bien en Europe, qu’au Japon et aux Etats-Unis. Le vainqueur des dernières 24 Heures du Mans en GTE-Pro trouve-là l’occasion de se mesurer à la concurrence pour la victoire au général. Une titularisation arrivée très tard mais bien effective. 

Photo : Porsche

Cette titularisation est une belle satisfaction n'est-ce pas ?

J’ai la chance d’être impliqué depuis le début sur le programme et d’avoir pu boucler les premiers tours du prototype Hypercar 963, sans avoir la certitude de rouler en compétition. J’ai fait mon travail du mieux possible et je suis ravi de faire partie de ce nouveau challenge qui est conséquent. Dans le passé, la catégorie reine ne regroupait que quelques constructeurs. Dès 2023, sept constructeurs sont attendus en WEC et quatre en IMSA. Il va y avoir de la bagarre sur la piste, ce que tout le monde veut, aussi bien les constructeurs que les équipes, les promoteurs et les fans. Je suis ravi de faire partie de cette aventure Hypercar qui ouvre une nouvelle voie en Endurance. Je suis sûr qu’il va y avoir de grosses bagarres en IMSA et encore plus de constructeurs en WEC.

 

La Porsche 963 multiplie les essais des deux côtés de l’Atlantique. Evolue-t-elle au fil des roulages ?

En toute logique, elle a évolué depuis le premier roulage. J’ai la chance d’être connecté au programme depuis le début, donc je ne pars pas de zéro. Ce qui est vrai dans la voiture en décembre 2022 ne le sera plus forcément en mars 2023. La façon d’appréhender la voiture est différente. Quand je parle d’évolution, c’est dans le sens de la compréhension. Cela va du confort du pilote dans l’habitacle à tous les petits détails qui peuvent être travaillés.

 

Jouer la victoire au général comme vous l’avez fait au Nürburgring et à Spa, est-ce un sentiment différent ?

J’ai eu la chance de disputer à 12 reprises les 24 Heures du Mans en GT. J’ai connu les grandes bagarres avec 15 à 20 autos, mais pas pour le général. La catégorie GTE / GTLM est tout sauf une sous-catégorie quand on voit les bagarres chaque année. Cette fois, j’ai la possibilité de remporter des courses au général au volant d’un prototype. On retient bien plus les succès au général que les victoires de catégorie.

Photo : Porsche

Pourrait-on vous revoir en GT3 ?

Je prends beaucoup de plaisir en GT et j’espère bien rester performant même si je roule moins. Quand tu te concentres sur une catégorie, ce n’est pas simple de changer. Bien sûr, si j’ai la possibilité de gagner au général au Nürburgring et à Spa, ce sera avec plaisir.

 

Participer au développement d’un prototype, est-ce enrichissant ?

On apprend beaucoup en développant une voiture. Avec la 963, il y a l’hybridation qui est un facteur supplémentaire. Il faut trouver le bon compromis et ne pas oublier les fondamentaux pour tirer le maximum des systèmes de l’auto avec toute la physique que l’on connaît sur une voiture de course. C’est vraiment un travail intéressant pour un pilote de pouvoir suivre un développement dès le début.

 

Vous allez retrouver une catégorie régie par une Balance de Performance. Cela vous inquiète-t-il ? 

La catégorie Hypercar est différente avec des fenêtres de performance pour l’aéro et le moteur. Tout cela doit amener suffisamment de possibilités aux constructeurs d'être proches les uns des autres sans trop avoir de BoP. Si tout le monde est dans une fenêtre assez proche, la BoP est moins importante et on peut dire qu’on est face à de légers ajustements. Sur le papier, quand on met en place des fenêtres, les idées des uns et des autres convergent vers la performance.

 

Une Porsche 963 se pilote-elle comme une 919 Hybrid ?

C’est un mix entre un prototype et une GT. La position de pilotage, l’habitacle, la puissance et les systèmes font penser à un prototype hybride. En revanche, la façon de piloter et le niveau aéro font plus penser à une GT.

 

On vous sent impatient…

J’ai hâte d’aller à la bagarre en piste face à la concurrence. C’est ce que j’aime et c’est ce que les fans aiment…

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

Guillaume

20 nov. 2022 • 17:36

Et nous on a tellement hâte de voir la bagarre en piste !

Déjà à Daytona en janvier et à Sebring ce sera l'apothéose ! 😍😎