WEC

Dossier Peugeot 9X8 – 10/12 : Pourquoi est-elle la seule chaussée avec des pneus de 31'' ?

WEC
24 Heures du Mans
19 mai. 2022 • 16:00
par
Thibaut Villemant, à Magny-Cours
L'Hypercar sochalienne sera la seule à rouler avec des pneus « au carré ». Les têtes pensantes de Peugeot Sport nous explique pourquoi.
© Peugeot Sport

Que dit le règlement ?

Contrairement aux LMDh, les Le Mans Hypercar disposant d'une transmission intégrale non permanente peuvent opter pour deux types de pneumatiques différents. Soit des gommes d'une largeur de 31'' à l'avant comme à l'arrière, soit des 29'' à l'avant et des 34 à l'arrière. Mais l'article 12.3.3 du règlement technique LMH a été modifié il y a quelques semaines. Les instances dirigeantes préférant finalement que toutes les autos éligibles en Hypercar disposent de montes similaires - pour éviter d'ajouter une contrainte supplémentaire lors de l'élaboration de la BoP - aucune LMH homologuée après le 31 décembre 2022 ne pourra choisir les 31'' et sera donc dans l'obligation de prendre les 29'' / 34'', comme les LMDh et les LMH non hybrides. Mais cela ne concerne pas Peugeot, son auto étant en cours d'homologation pour être au départ des 6 Heures de Monza, quatrième manche du WEC, le 10 juillet prochain.

 

Pourquoi conserver ce concept ?

En délicatesse avec ses gommes arrière en 2021, Toyota a décidé de délaisser les 31'', conformément à ce que nous vous expliquions ICI. Ferrari a également changé son fusil d'épaule alors que son auto est encore en gestation. Mais quid de Peugeot ? « Notre voiture est conçue pour du 31x31 et il nous aurait fallu changer beaucoup de choses, et cela aurait eu un impact non négligeable sur sa répartition des masses et son équilibre aéro, nous a répondu le directeur de Stellantis Motorsport Jean-Marc Finot. Les conséquences sur notre planning et le budget étaient trop grands pour qu'un changement soit envisageable. » 

 

🇬🇧 Peugeot 9X8 - 10/12: Why is it the only Hypercar with 31" tires?

 

« Quand les discussions ont commencé durant l'été 2021, nous avons évalué les possibilités que nous avions, renchérit le directeur technique Olivier Jansonnie. Notre projet était très avancé autour de ces pneus et la voiture quasiment terminée. Nous savions que notre distribution des masses serait dans la fenêtre préconisée par Michelin, avons beaucoup discuté avec leurs ingénieurs et sommes arrivés à la conclusion qu'il était préférable de faire rouler la 9X8 avec ces pneus au vu de la distribution des masses qui est la sienne (proche du 50-50. Ndlr). 

Notre voiture a été conçue autour d'un certain concept de répartition des masses. Nous aurions pu modifier la voiture, en la balançant davantage sur l'arrière, mais ce n'était clairement pas la bonne solution. » En d'autres termes, cela aurait remis en cause tout le concept de l'auto, et ça, il n'en est pas question.

© Peugeot Sport

Est-ce toujours intéressant d'avoir une quatre roues motrices ?

Au vu de la hausse de la vitesse du déclenchement du moteur électrique reliée à l'essieu avant, la question mérite d'être posée. Pour rappel, depuis le début de la campagne en cours, Toyota ne peut utiliser son système hybride qu'à partir de 190 km/h contre 120 l'an passé. « Pour nous, adeptes des quatre roues motrices, c'est un peu frustrant, nous a répondu très honnêtement Olivier Jansonnie. Même si les simulations faites avant Sebring ont montré qu'avec les pneus que nous avons sur la Peugeot, nous aurions bénéficié d'une vitesse de déclenchement du système hybride un peu plus basse. » A savoir différente de celle de la Toyota.

 

« Mais il est certain que si la vitesse de déclenchement du système hybride est relevée de manière durable à de tels seuils, le fait d'avoir développé un moteur électrique et tout le système périphérique qui l'accompagnent serait assez frustrant au vu des investissements humains et économiques demandés, reconnaît Jean-Marc Finot. Et ce sans parler des pièces supplémentaires (au niveau de la transmission. Ndlr) et donc du risque induit en termes de fiabilité. Si nous n'en tirons pas un avantage, aussi minime soit-il, ça perd tout son sens. »

 

Peugeot aura donc des pneus qui lui sont propres, au contraire de ses rivaux, tous dotés de la même monte 29'' / 34 ''. Ce qui peut apparaître comme un avantage sur le papier... « Inquiet ou pas inquiet, nous n'avons pas le choix donc nous faisons avec, avoue Jean-Marc Finot. Nous avons été très bons élèves par rapport à la réglementation, en respectant totalement son esprit, avec une Hypercar full design Peugeot Sport. Il ne faudrait pas que cela nous pénalise. » D'autant que dans une catégorie régie par la BoP, la différence entre les différents concurrents se fera notamment sur la gestion des gommes et donc leur constance sur un relais. 

 

A lire sur le même sujet : 

1/12 : Les coulisses des essais dans la Nièvre

2/12 : Entretien avec Jean-Marc Finot

3/12 : Objectif Monza !

4/12: Vergne (1/2) : « La marge de progression est conséquente »

5/12: Vergne (2/2) : « Gagner Le Mans avec cette caisse de malade »

6/12: La 9X8 sera-t-elle homologuée sans aileron ?

7/12: Loïc Duval : « En Endurance, je suis dans mon élément »

8/12 : Qui sont les hommes clés de l'équipe ?

9/12 - Loïc Duval : « Les sensations demeurent celles d'un proto »

 

Commentaires (3)

Connectez-vous pour commenter l'article

dmeyers

21 mai. 2022 • 19:56

L'ACO va probablement leur imposer le 29/34 pour 2023 et Peugeot n'aura que le choix de l'accepter, pour à ce que je viens de lire, de sacrés problèmes d'équilibre à venir. Et si cela ne vient pas de l'ACO cela viendra du lobbying de Toyota, Ferrari, Porsche etc... qui seront en 29/34 si jamais la Peugeot est devant.

tvillemant

20 mai. 2022 • 9:41

Une Hypercar homologuée en 2022 oui

Guillaume

20 mai. 2022 • 7:05

L'ACO a retiré la possibilité d'utiliser des pneus de 31" aux quatres roues pour que toutes les hypercar roulent avec la même taille de pneus pour faciliter la bop.

Mais au final une hypercar pourra quand même rouler avec ces pneus (31").

Ça va être un sacré sujet la BOP je pense !