Auto

Giorgio Sanna et le LMDh : « Débuter en 2024 est le bon timing pour Lamborghini »

WEC
IMSA
17 mai. 2022 • 10:30
par
lmercier
Giorgio Sanna, patron de Lamborghini Squadra Corse, s'est confié à Endurance-Info sur l'officialisation du programme Lamborghini LMDh.

Cela fait un bon moment qu'on entend la rumeur de Lamborghini en Hypercar...

 

« Les discussions remontent à il y a plus ou moins deux ans. Dès l'annonce de cette catégorie Hypercar mixant LMH et LMDh, Lamborghini a trouvé un intérêt à être présent. Tout cela a pris du temps afin d'évaluer les différents scénarios. Je dois avouer que les discussions ont été longues. Débuter en 2024 est le bon timing pour la marque. Le Board de Lamborghini, ainsi que celui d'Audi, a été fondamental pour cela. Le LMDh est parfait pour la stratégie de la compagnie, d'autant plus qu'on s'oriente vers une gamme hybride à moyen terme. »

 

🇬🇧 Giorgio Sanna (LMDh) : "Starting in 2024 is the good timing for Lamborghini"

 

Avec ce programme, Lamborghini s'inscrit encore plus en sport automobile. C'est aussi votre avis ?

 

« Le challenge est intéressant. Comme je l'ai dit, tout cela a pris du temps car c'est une étape importante dans l'histoire de Lamborghini. A titre personnel, je suis vraiment fier de ce programme. Avec l'arrivée de tous ces constructeurs en Hypercar, la discipline Endurance s'apparente aux années 80. »

 

Quel sera le programme dès 2024 ? 

 

« Le WEC et l'IMSA en 2024 avec bien entendu les 24 Heures du Mans 2024 comme objectif. Nous en saurons plus en fin d'année sur les débuts de l'auto en compétition. C'est assez compliqué de dire à ce jour où et quand la voiture débutera en compétition. »

 

 

Le partenaire technique pour le châssis est finalisé ?

 

« Toute la partie technique sera annoncée en juillet. Nous avons conscience du challenge qui consiste à utiliser chaque euro correctement. »

 

Lamborghini Squadra Corse s'appuiera sur un seul team d'exploitation ?

 

« Là aussi, nous communiquerons ultérieurement sur le sujet, certainement en fin de saison. L'idée est d'avoir une seule équipe pour l'IMSA et le WEC au début. Ce programme viendra bien en complément du GT3 et du Super Trofeo. »

 

Ce sera un programme officiel ?

 

« Ce sera un programme soutenu par Lamborghini, un peu à l'image de ce que l'on fait en GT3 en supportant des équipes. Rouler en Hypercar demande des moyens financiers plus conséquents qu'en GT3, donc tout le monde ne pourra pas y aller. »

 

On pouvait s'attendre à ce que Lamborghini reprenne les châssis prévus initialement pour Audi vu que le projet semble être à l'arrêt...

 

« Tout est indépendant d'Audi. Lamborghini a toute liberté de rouler là où c'est positif sur le plan stratégique pour la marque. »

 

Le premier roulage est prévu pour quelle période ?

 

« Les tests sont prévus pour début 2023. Ainsi, nous aurons quasiment un an avant de rouler en compétition. »

 

Vos clients vous demandaient déjà à quel moment il serait possible de rouler au Mans en GT3. Avec le LMDh, votre portefeuille de clients s'élargit...

 

« Des équipes attendent depuis longtemps de pouvoir rouler au Mans en GT3. Jusqu'à maintenant, ce n'est pas possible. Dès 2024, les GT3 seront éligibles partout dans le monde. La catégorie GT3 est en quelque sorte le socle de notre programme compétition-client en plus du Super Trofeo. C'est fondamental pour Lamborghini d'avoir une plateforme commune, ce qui est aussi le cas en LMDh. Avoir une voiture qui peut rouler partout est un gros avantage. »

 

Lamborghini arrive dans une catégorie régie par la BOP. C'est quelque chose que vous connaissez en GT3. N'est-ce pas un peu frustrant dans une catégorie reine ?

 

« Je suis confiant sur cette BOP même si le travail n'est pas facile. L'IMSA, l'ACO et la FIA ont les compétences nécessaires pour cela. »

 

Les résultats de Lamborghini en GT3 ont plaidé en faveur du LMDh ? 

 

« Cela fait maintenant 21 ans que je suis chez Lamborghini et j'ai toujours eu l'ambition de mettre Lamborghini au plus haut de la compétition. Ce que la marque a achevé ces dernières années a donné un coup de boost. C'est aussi pour cela que l'on continue à investir et développer. Lamborghini a besoin d'être présent dans la catégorie reine. »

 

 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article