Yann Belhomme : « Duqueine Engineering est au niveau des équipes qui sont là depuis très longtemps »

#29 DUQUEINE ENGINEERING (FRA) ORECA 07 GIBSON LMP2 PIERRE RAGUES (FRA) NICOLAS JAMIN (FRA) NELSON PANCIATICI (FRA)

Nouveau venu cette saison en LMP2, Duqueine Engineering ne cesse de jouer les premiers rôles depuis le Paul Ricard où Pierre Ragues, Nico Jamin et Nelson Panciatici sont montés sur le podium. Pour ses débuts dans la catégorie, le team dirigé par Yann Belhomme a opté pour une ORECA 07 équipée de gommes Michelin.

Avant d’attaquer la finale, quel bilan tirez-vous de la saison ?

« On ne peut que constater qu’elle est positive. Nous n’avons jamais été plus loin que la deuxième ligne et parmi les trois premiers en performance pure. Je suis très content du travail de toute l’équipe et je tiens à remercier le soutien de Signatech et d’ORECA. Dès que nous avons posé l’auto sur la piste, les chronos ont été bons. Duqueine Engineering est au niveau des équipes qui sont là depuis très longtemps. »

Nico Jamin est-il la révélation de l’année ?

« Nico est pour nous une très belle découverte. On savait qu’il avait la performance, mais il lui fallait encore vérifier s’il allait s’adapter à l’Endurance. Il n’a pas tardé à trouver ses marques et à faire jeu égal avec les meilleurs. Pour ce qui est de Pierre et Nelson, nous n’avions aucun doute sur leur rapidité. »

Aucun regret d’être passé en LMP2 ?

« Non, car la catégorie fait la part belle à la compétition sans BOP. »

Le programme 2019 est bouclé ?

« L’objectif est de rempiler en European Le Mans Series avec une demande d’engagement aux 24 Heures du Mans. A côté de cela, nous avons une grosse activité constructeur et il n’est pas sain de surdimensionner la partie compétition qui pourrait affaiblir l’activité constructeur. On a montré qu’on savait très bien faire les choses. » 

Pas de vue sur le FIA WEC ?

« Non car il faut faire les choses étape par étape. »