Paul Petit (Racing Engineering) : « Tout est réuni pour briller »

#39 GRAFF (FRA) ORECA 07 GIBSON LMP2 PAUL PETIT (FRA)

Vice-Champion LMP3 en European Le Mans Series il y a deux ans, Paul Petit a débuté dans le grand bain du LMP2 l’année dernière au volant d’une ORECA 07 du Graff. Si le Limougeaud poursuit cette année en ELMS sur le châssis français, il passe chez Racing Engineering en compagnie d’Olivier Pla et Norman Nato. Avec un tel trio, il ne faudra surtout pas sous-estimer l’écurie espagnole pour aller chercher le titre au sein d’une écurie réputée pour son sérieux et ses compétences.

Paul Petit compte bien franchir une nouvelle étape cette saison comme il nous l’a confié : « 2018 doit me permettre de passer un nouveau cap dans ma carrière. Rouler en compagnie d’Olivier et Norman est un vrai plus. C’est bon pour moi de rejoindre une telle équipe après deux années d’apprentissages passés au sein du Graff. »

Malgré des débuts en LMP2, Paul Petit ne se fait aucun doute sur le potentiel du Racing Engineering : « L’équipe débute en LMP2 dans une catégorie plus relevée que jamais. Cependant, l’objectif sera bien d’aller chercher la couronne. Nous y allons avec humilité car beaucoup d’équipes connaissent toutes les ficelles du championnat. Tout est réuni pour briller. L’équipe est clairement là pour gagner et je n’ai pas la moindre inquiétude pour ce projet LMP2. J’intègre une équipe qui a des ambitions identiques aux miennes. Chez Racing Engineering, le pilote n’est pas un client, il est là pour faire gagner l’équipe. C’est une belle récompense pour moi de rouler chez eux. Il y a trois ans, j’étais encore en CN en VdeV. Je n’ai pas volé cette place en LMP2. »

Paul Petit pourra s’appuyer sur un top gun de la trempe d’Olivier Pla et le non moins rapide Norman Nato : « Selon moi, Olivier fait partie des meilleurs pilotes d’endurance de la planète. Il connaît les moindres détails de la catégorie. Olivier est quelqu’un de simple, d’humain, ce qui en fait le coéquipier idéal. Une fois qu’Olivier était pressenti pour rejoindre l’équipage, j’ai fait de Racing Engineering ma priorité. Quant à Norman, il est réputé pour sa pointe de vitesse. »

Racing Engineering a reçu son ORECA 07 il y a peu de temps. Après Jerez, le team dirigé par Alfonso de Orleans Borbon est allé rouler à Portimão. « Les premiers essais se sont déroulés » souligne Paul Petit. « L’équipe met rapidement en confiance. On sent un environnement familial très professionnel. Tout le monde travaille ensemble pour y arriver. Je suis impatient de rouler au Paul Ricard. »

Le seul regret du Silver de l’équipage est de passer à côté des 24 Heures du Mans : « Je suis un peu déçu de ne pas rouler au Mans mais j’ai toujours axé mes choix de carrière sur le sportif. Je préfère rouler en ELMS chez Racing Engineering plutôt que d’aller au Mans pour jouer les seconds couteaux. Avoir les conseils de Guillaume Moreau est un vrai plus pour moi. Sans lui, je n’en serais pas là. Guillaume m’a permis d’étudier les différentes options. Piloter est mon métier, mais l’hiver je mets la casquette de commercial pour trouver des partenaires. Je tiens aussi à remercier ORECA pour m’avoir mis en contact avec Racing Engineering. »