Okayama, GT500 : Cassidy/Hirakawa vainqueurs; Lexus reçu six sur six!

Lexus a fait une véritable démonstration de force dans cette première manche du SUPER GT 2017 à Okayama, les six LC500 ayant raflé les six premières places de l’épreuve !!

Les Lexus avaient déjà impressionné lors des essais et si c’est la Honda NSX-GT ARTA n°8 – le team de Aguri Suzuki- qui avait réussi la pole position, c’est en grande partir parce que la séance avait été tronquée en raison de deux drapeaux rouges.

La pluie était tombée pendant la nuit et même le matin de la course, mais le soleil était revenu en fin de matinée et la piste était parfaitement sèche pour le départ.

Le tour de formation s’avérait être un véritable cauchemar pour Honda. C’était tout d’abord la NSX-GT n°17 du Keihin Real Racing, aux mains de Takashi Kogure, qui connaissait des problèmes moteur et qui s’immobilisait sur le circuit. C’était surtout ensuite la NSX-GT ARTA n°8, en pole, qui était victime du même mal et Tomoki Nojiri s’arrêtait à son tour sur la piste. Le drapeau rouge était alors sorti alors que Bertrand Baguette et la Honda Epson Modulo n°64 s’arrêtait elle aussi !!

La Honda n°64 et la Honda n°17 allaient pouvoir cependant prendre le départ d’une course amputée d’un tour mais la Honda ARTA était forfait.

GT500-2

Kazuya Oshima (Lexus WAKO’S Team Le Mans n°6) était le meilleur partant et il emmenait dans son sillage un trio de LC500 composé de Nick Cassidy (Lexus Tom’s n°37), Yuji Tachikawa (Lexus Zent Cerumo n°38) et Yuhi Sekiguchi (Lexus Wedsport Bandoh n°19), alors que Hideki Mutoh (Honda Mugen n°16) était en cinquième position.

003

Cassidy attaquait tout de suite. Il retardait au maximum son freinage avant l’épingle, faisant fumer les pneus de la Lexus et il prenait le commandement de la course.

Les malheurs des Honda se poursuivaient et au cinquième tour Naoki Yamamoto (NSX-GT Kunimitsu n°100) s’arrêtait à son tour sur le circuit et abandonnait. Dans le même temps, la Toyota MARK X MC Saitama Toyopet n°52 -une nouvelle Mother Chassis- partait à l a faute, allait taper dans les rails, provoquant l’entrée en piste du safety car.

Au restart, Cassidy restait en tête alors que Hideki Mutoh ne pouvait suivre le rythme des six Lexus qui occupaient désormais les six premières places !

Les pilotes Lexus s’expliquaient donc entre eux. James Rossiter (Lexus Tom’s n°36) d’une petite faute de Yuhi Sekiguchi pour lui prendre la quatrième place au 17ème tour alors que Yuji Tachikawa profitait des difficultés de Oshima pour doubler un retardataire pour lui ravir la deuxième position.

Les LC500 se sont fait aussi une petite frayeur quand Heikki Kovalainen (LC500 SARD n°1) et Yuhi Sekiguchi se heurtaient et faisaient une petite sortie de piste, heureusement pas rédhibitoire pour ces deux pilotes.

008

Les premiers pitstops intervenaient vers le 30ème tour. Une fois tous ceux-ci effectués, Ryo Hirakawa qui avait relayé Cassidy sur la Lexus n°37 était toujours leader, alors que le duel pour la deuxième place concernait Kazuki Nakajima (Lexus Tom’s n°36) et Andrea Caldarelli (Lexus n°6) le duel tournant court au 41ème tour quand Nakajima sortait trop large ce qui lui faisait perdre plusieurs places.

010

Le safety car entrait en action une seconde fois au 53ème tour après la sortie de piste de la Ferrari 488 GT3 Arnage Racing n°50). Les cartes étaient alors redistribuées, les écarts étant réduits à néant et les six Lexus regroupées.

011

La course était relancée alors qu’il ne restait lus que 20 tours à couvrir pour un sprint final. Hirakawa et Caldarelli étaient en pleine bagarre pour la première place au milieu du trafic des GT300 à qui ils prenaient un tour supplémentaire.

GT300-3

Ceci allait permettre à Hirakawa de faire un petit trou. Caldarelli était contraint de freiner pour éviter la Toyota 86 MC n°25 -en lutte pour la deuxième place en GT300- qui était partie en tête-à-queue devant lui et il laissait Hirakawa prendre un peu de champ, ce qui allait permettre à la Lexus Tom’s n°37 de franchir victorieusement la ligne d’arrivée devant Caldarelli alors que Kohei Hirate (Lexus SARD n°1) complétait le podium après une belle joute avec Hiroaki Ishiura (Lexus Zent Cerumo n°38), quatrième, les Lexus Tom’s n°36 et Wedsport Bandoh n°19 terminant cinquième et sixième, Lexus faisant donc un carton plein.

012

La concurrence faisait grise mine, la mieux placée étant la Nissan GT-R Nismo n23 de Tsugio Matsuda et Ronnie Quintarelli, septième, mais qui n’avait jamais été dans le rythme des Lexus, alors que la Honda n°16 de Hideki Mutoh termine neuvième après avoir constamment perdu du terrain.

014

Le meilleur tour en course a été réalisé par Kazuya Oshima en 1’19 »784 alors que le tour le plus rapide d’une Nissan a été celui de la Nissan Impul n°12 en 1’20 »939 et celui d’une Honda par la NSX-GT n°17 en 1’20 »868.

Alors que la prochaine manche aura lieu à Fuji, terrain de jeux de Lexus, Nissan et Honda ont du pain sur la planche….

Le classement est  ici

Les photos de Hidenori Suzuki sont