Nicolas Schatz (Schatz-Lestienne Racing) : « Le FFSA GT correspond à l’ADN de l’équipe »

En arrivant au beau milieu de la saison à Dijon avec sa Ginetta G55 GT4, son camion et sa petite structure familiale, Nicolas Schatz ne s’attendait certainement pas à remporter la victoire dès son premier meeting en Championnat de France FFSA GT. Il faut croire que la livrée bleu, blanc, rouge de la Ginetta collait parfaitement avec le week-end de la Fête Nationale. La saison partielle du Schatz-Lestienne Racing doit se transformer par un programme complet en 2019 avec l’envie de mettre deux Ginetta G55 GT4 sur la grille. On connaissait le talent incroyable de Nicolas Schatz sur les petites routes escarpées du Championnat de France de la Montagne, on le savait rapide en LMP3, on connaît maintenant ses capacités et celles de son équipe en GT4.

On reverra le Schatz-Lestienne Racing en 2019 ?

« L’idée est de conserver la Ginetta G55 GT4 où je roulerai en Silver. Je souhaite poursuivre avec Alain (Gaunot) mais rien n’est finalisé à ce jour. Pour nous, 2019 passera par une saison complète. L’équipe souhaite renforcer son implication en Championnat de France FFSA GT. C’est une belle référence pour nous que d’être présent parmi tout ce beau monde. »

Une seule Ginetta sera au départ ?

« Nous voulons faire rouler une seconde Ginetta en Pro-Am ou Am. A ce titre, nous cherchons à réunir un équipage. Nous avons réfléchi à engager une autre GT4 qu’une Ginetta mais on connaît bien l’auto. Je reste persuadé qu’elle a encore son mot à dire malgré l’arrivée des nouvelles autos. La légèreté de son châssis est un avantage même si elle manque de puissance. On attend aussi de voir ce que va donner la BOP. On sait qu’avec la philosophie SRO, ce sera quelque chose de bien équilibré. Nous allons donc garder notre modèle 2018 et faire l’acquisition d’un châssis 2017 ou 2018. »

Les deux Ginetta disputeront l’intégralité du championnat ?

« Oui car l’équipe a trouvé sa place en FFSA GT. Le championnat correspond parfaitement à l’ADN du Schatz-Lestienne Racing. Il y a la rigueur et le niveau est là. Cela permet de positionner l’écurie dans un championnat de haut niveau. Nous venons d’investir dans du nouveau matériel et une nouvelle structure pour 2019. On se doit de franchir une nouvelle étape en 2019. Je veux m’aligner dans un championnat d’envergure et c’est le cas en FFSA GT. »

On vous reverra en LMP3 ?

« J’espère bien ! Des discussions sont en cours avec différentes équipes. Je serai ravi de combiner LMP3 et GT4. »

Votre structure continuera à faire rouler des prototypes ?

« Nous avons des CN que nous pourrions faire rouler en TTE ou Ultimate Cup Series. Nous verrons en fonction de la demande sachant que nous ne sommes pas fermés à faire rouler la GT4 dans une autre série en parallèle. »