Michael Steiner (Porsche) : « Nous aurions aimé avoir plus de concurrence »

Présent à Road America dans le cadre du meeting WeatherTech SportsCar Championship, Michael Steiner s’est exprimé sur le retrait de Porsche du programme LM P1 en fin de saison. Selon le membre du conseil exécutif pour la recherche et le développement de Porsche AG, la marque allemande aurait pu poursuivre son engagement en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA s’il y avait eu plus de compétition. Steiner n’a toutefois pas exclu un retour dans la catégorie reine dans le futur. (In English)

Dans un entretien exclusif avec Sportscar365, Michael Steiner a expliqué que voir seulement deux constructeurs en LM P1 n’était plus souhaitable pour Porsche.

« Ce n’était pas une décision contre le LM P1 » a déclaré Steiner à Sportscar365. « Nous avons beaucoup apprécié être de la partie car ce fut peut-être la réglementation la plus avancée que vous pouvez avoir en sport automobile. C’était vraiment exigeant. Mais nous avons décidé de ne pas mettre en concurrence la Formula E et le LM P1. En outre, de plus en plus d’équipes ne se sont pas engagées ou ne sont pas venues, comme Nissan, et Audi a quitté le championnat. Si vous regardez le Nürburgring, c’était toujours de la bonne compétition mais avec plus ou moins quatre voitures en lice pour la gagne. Nous aurions aimé avoir plus de concurrence. »

Avec plus de 200 personnes impliquées dans le programme LM P1 et des investissements colossaux, Porsche a certainement effrayé les prétendants et de fait joué un rôle néfaste sur les marques intéressées. Le règlement 2020, présenté aux 24 Heures du Mans, doit voir l’arrivée de plug-ins sur les autos ainsi que la possibilité de boucler une partie du circuit en mode électrique avec comme ambition une réduction des coûts.

« Ils devraient chercher à rendre les choses plus attrayantes, alors il y aura plus de concurrence » a déclaré Steiner. « La réglementation actuelle nécessite beaucoup d’efforts. Cela pourrait effrayer de nouveaux compétiteurs. Peut-être qu’il pourrait y avoir une discussion plus ouverte sur ce qui pourrait être une réglementation attrayante. Je ne veux pas dire si cela doit être avec ou sans hybride. »

Michael Steiner a déclaré que la standardisation des composants, tels que les groupes motopropulseurs hybrides, pourrait être une option : « L’hybride est important, coûteux, mais si vous standardisez davantage, cela peut être plus attractif sur le plan financier. »

Porsche va maintenant préparer son entrée en Formula E pour 2019 tout en gardant dans un coin un possible retour, sans qu’aucun calendrier ne soit établi : « Ce départ ne devrait pas être un adieu pour toujours. Il ne faut jamais dire jamais. Au Mans, nous restons engagés en GT et peut-être qu’un jour nous reviendrons dans la catégorie reine. Pour nous, Le Mans n’est pas seulement une grande histoire, c’est une course de cœur. »