L’Audi R8 LMS GT3 de Montaplast déclassée

A l’issue de la 57e édition des 24 Heures de Daytona, l’IMSA a procédé à sa traditionnelle vérification des temps de conduite et des résultats d’après course. Après analyse, il a été découvert que l’Audi R8 LMS GT3 #29 de Montaplast by Land Motorsport (pilote Riccardo Feller) et la Ferrari 88 GT3 #63 de Scuderia Corsa (pilote Toni Vilander), toutes les deux en catégorie GTD, avaient enfreint les règles de temps de conduite.

L’article SSR 12.13.2 sur le temps de conduite minimum et le temps de conduite de base stipule: « Deux pilotes classés argent et/ou bronze doivent atteindre individuellement le temps de conduite minimum et chaque autre pilote (quelque soit sa qualification) doit conduire individuellement la voiture pour un temps de conduite de base. »

Le temps de conduite minimum pour la classe GTD de ces 24 Heures de Daytona était de quatre heures et 45 minutes et le temps de conduite de la base était de trois heures et 30 minutes. Les deux temps ont été réduits d’un pourcentage proportionnel au temps perdu pendant les drapeaux rouges.

Par conséquent, le podium en GTD change. Désormais, la Lexus RC F GT3 #12 de Frank Montecalvo, Townsend Bell, Aaron Telitz et Jeff Segal de l’équipe AIM Vasser-Sullivan monte sur la 2e marche tandis que l’Audi R8 LMS GT3 #88 de WRT Speedstar Audi Sport (Frédéric Vervisch, Kelvin van der Linde, Ian James et Roman De Angelis) termine 3e.

L’Audi #29 est rétrogradée à la 22e place (46e au classement général) et la Ferrari # 63 termine à la 23e place en GTD (47e au classement général).