Jules Gounon (AKKA-ASP) : « Plus le challenge est relevé, plus la victoire est belle »

Jules Gounon est l’homme en forme du moment. Passé tout près du titre ADAC GT Masters dès ses débuts dans un championnat réputé pour être compliqué, qui plus est sur la débutante Corvette C7 GT3, l’Ardéchois a montré ensuite qu’il faisait jeu égal avec les ténors de la catégorie GT3 à Daytona et Sebring sur une Audi R8 LMS. C’est maintenant un programme complet Blancpain GT Series qui l’attend au sein du Team AKKA-ASP. Arrivé en sport automobile à force de persévérance, le fils de Jean-Marc Gounon s’est vite fait un prénom.

13962856_1202105059809970_7626520484054825027_o

Rouler en Blancpain GT Series est une nouvelle étape dans votre carrière ?

« Je suis très content de rouler pour le compte du Team AKKA-ASP et de pouvoir accéder à ce championnat qui fait partie des plus importants de la scène GT3. J’ai pris part à une journée de roulage avec un partenaire à Albi sur une Ferrari 458 Italia GT3. Jérôme (Policand) organisait dans la foulée une séance d’essais à Barcelone et un pilote s’est décommandé. Il m’a proposé de venir pour boucler quelques tours (ndlr : avec le meilleur temps des deux journées à la clé). Le contact est de suite bien passé avec toute l’équipe. Je lorgne du côté du championnat Blancpain depuis un bon moment mais sans budget ce n’est pas évident. Je n’ai pas hésité une seule seconde à rejoindre AKKA-ASP et Jean-Luc Beaubelique. Cela me permet de confirmer mes prestations en ADAC GT Masters. Beaucoup ont dit que la Corvette était au-dessus du lot mais j’ai prouvé que je pouvais être rapide sur une autre GT3. »

MOTORSPORT : BLANCPAIN GT SERIES - TEST DAYS - PAUL RICARD (FRA) 03/12-14/2017

Les 24 Heures de Daytona ont permis de confirmer le potentiel…

« J’y ai bouclé le meilleur temps de la voiture, ce qui pour moi est une belle satisfaction. C’était ma première expérience en moderne à Daytona et mes débuts avec Montaplast by Land Motorsport. Aussi bien à Daytona que Sebring, la victoire est passée tout près. L’équipe débutait aussi dans le championnat américain et commencer par une 2e place à Daytona suivie d’une 4e à Sebring fait plaisir. On aurait signé de suite pour ces résultats quand on connaît le niveau de compétitivité du championnat. Je suis ravi que Land m’ait fait confiance après avoir bataillé contre eux en ADAC GT Masters. Le team est très professionnel et les moyens sont mis. J’ai beaucoup appris à leurs côtés. Ils sont maintenant concentrés sur l’ADAC GT Masters et le VLN. »

MOTORSPORT : WEATHERTECH SPORTSCAR CHAMPIONSHIP - 12 HOURS OF SEBRING (USA) - ROUND 2 03/15-18/2017

Comment se sont passés les Essais Officiels du championnat Blancpain ?

« Ils ne faut pas trop tirer d’enseignements de ces essais. Il faut être objectif, la Balance de Performance est bien établie par SRO, ce qui doit donner de belles courses serrées. Plus le challenge est élevé, plus la victoire est belle. La BOP donne la chance à de petits constructeurs de se mesurer aux gros. C’est le cas de Callaway en Allemagne. Je veux prouver que je peux briller dans ce championnat très relevé. »

Quels sont vos espoirs en ADAC GT Masters ?

« Le programme s’est finalisé il y a peu de temps. J’ai de suite voulu repartir à leurs côtés. Ils ont pris le risque de me faire confiance l’an dernier sans me connaître alors que je n’avais pas la moindre expérience en GT3. J’avais bouclé une seule journée d’essais avant le début de la saison et nous ne savions pas si le championnat complet était au programme. L’équipe a travaillé cet hiver pour s’adapter aux nouvelles gommes Pirelli. Malgré le manque de moyens, on arrive toujours à tirer notre épingle du jeu. On va garder les pieds sur terre et travailler comme on sait le faire. On préfère travailler plutôt que de se plaindre systématiquement sur la BOP qui est ce qu’elle est et contre quoi on ne peut rien. »

15272114_1299318850088590_2342862257014739069_o