Pascal Vasselon (Toyota) : « Nous avons commencé à travailler sur notre future voiture ! »

Pascal Vasselon, le directeur technique de Toyota Gazoo Racing, est venu rencontrer la presse ce jeudi à Sebring. Cependant, de futures annonces devant être faites demain à propos la future réglementation, il a préféré un peu « botter » en touche sur le sujet. Néanmoins, il a abordé les 1000 Miles de Sebring, parlé des 24 Heures du Mans et de la future saison…

Sur le futur règlement Hypercar : « Je ne vois pas trop ce que je pourrais vous dire sur l’Hypercar en sachant que rien n’est finalisé pour le moment. Ça a évolué ces dernières semaines et je trouve que tout ce qui peut amener des concurrents lors les futures saisons WEC est une bonne chose. Il faut maintenant connaitre les détails du règlement et mettre tout cela « en musique ». La FIA et l’ACO feront une conférence demain, nous en saurons alors davantage. A l’heure actuelle, nous ne pouvons pas nous positionner ou nous prononcer sur le règlement car tout est en cours. »

Toyota et la future catégorie : « Nous travaillons bien entendu sur le sujet, mais comme tous les constructeurs qui étaient autour de la table. Nous avons supporté le processus de mise en place de la réglementation, nous avons aussi commencé à travailler sur la voiture. Nous sommes actifs sur ce sujet. »

La préparation des 1000 Miles de Sebring : « Nous avons beaucoup roulé avec les essais privés du week-end dernier et nos propres tests en début d’année. Maintenant, tous nos pilotes sont bien calés de jour comme de nuit. Nous les faisons partir sur des longs runs pour leur donner du kilométrage. Nous ne pouvons pas dire que nous avons un déficit de roulage. Au delà de toutes les optimisations que requiert ce tracé si spécial, nous nous sommes focalisés sur les suspensions en priorité. Nous avons aussi tenu à rendre la voiture un peu plus robuste et solide aux impacts. »

La course des 1000 Miles de Sebring : « La priorité n°1 pour nous est d’être fiable sur huit heures tout en sachant que c’est un circuit particulièrement difficile. Nous avons pris un certain nombre de mesures pour diminuer les risques. Nous allons voir si nos choix vont être pertinents. Nous avons vu que les Rebellion et les SMP Racing se rapprochaient de nous à chaque séance d’essais. Nous nous attendons à ce qu’en course, ils soient assez proches de nous. Il va falloir gérer tout cela sur 8 heures. »

Le Mans et Sebring : « Sebring est vraiment très différent du Mans. On pourrait presque dire que si une voiture résiste aux exigences de Sebring, elle est trop lourde pour les 24 Heures du Mans. Ce sont des cas de charge assez différents. C’est bien de faire les deux , mais ce n’est pas très représentatif du Mans. »

Les 24 Heures du Mans 2019 : «Nous avons des essais d’endurance prévus avant la course. Ils auront lieu entre les 6 Heures de Spa et la Journée Test des 24 Heures du Mans. »

La saison 2019/2020 : « Le sujet des pilotes est quelque chose dont nous nous préoccupons, c’est vrai, mais nous ne pouvons pas communiquer sur ce sujet à ce moment de l’année. Bien entendu, nous avons annoncé que nous serions là l’année prochaine, nous sommes d’ailleurs les seuls à l’avoir fait officiellement. La TS050 Hybrid évoluera un petit peu, mais ce ne sera rien de fondamental. Nous allons effectuer quelques évolutions dessus pour l’optimiser encore davantage. De toute façon, les LMP1 actuelles ont une durée de vie qui va jusqu’à 2021.  Après, je ne sais pas… »