Auto

ecoGP : Tesla remporte les 24H du Nürburgring

Green racing
22 nov. 2021 • 11:00
par
lmercier
Les courses de 24 heures réservées à des voitures électriques sont plutôt rares. La série ecoGP a organisé un double tour d'horloge au Nürburgring qui a vu la victoire d'une Tesla.

Une fois n’est pas coutume, on va vous parler d’une course de voitures électrique de série. Le championnat ecoGP a organisé il y a peu une course de 24 heures sur le tracé GP du Nürburgring. Pour ce double tour d’horloge, on parle bien de véhicules de série. L’événement, retardé d’un an à cause de la pandémie, a vu en découdre 26 autos. Les marques Tesla, Kia, Opel, Renault, Polestar, Hyundai, Porsche, Smart et Mitsubishi étaient représentées. La victoire est revenue à la Tesla engagée par Tesla Owners Czech Republic pilotée par Pavel Baron, David Tusl, Jan Semotam et Ondrej Hunkovski.

 

Le Nürburgring sans sa météo capricieuse ne serait pas le Nürburgring et c’est le brouillard qui a causé des soucis aux concurrents avec une faible visibilité. Les sorties se sont multipliées et la course a même été interrompue par un drapeau rouge suite à un tonneau de la Mitsubishi i-Miev qui sera le seul abandon de la course. Les organisateurs ont tout de même sorti le drapeau rouge avant une nouvelle interruption pour cause de brouillard durant la nuit. La course a finalement duré quasiment 14 heures.

 

Les batteries n'ont pas été rechargées avant le retour en piste le dimanche matin vers 10 heures. Il a donc fallu plancher sur la stratégie à adopter. L’Opel semi-officielle que Volker Strycek partageait avec son fils Robin et sa fille Lena était en route vers la victoire mais une pause pour recharger la e-Corsa a fait perdre du terrain à la famille Strycek. La Tesla des pilotes tchèques est parvenue à prendre l'ascendant sur la concurrence en fin de course. Sous le damier, la Tesla a devancé de 3 tours la Kia e-Niro et la Polestar 2, mais cette dernière a écopé d'une pénalité dans le dernier tour pour une batterie à plat. La Hyundai Kona a donc hérité de la dernière marche du podium.

 

Les équipes ont dû se jouer de l'interruption de course pour mettre en place la bonne stratégie et gérer au mieux la recharge des batteries. 

 

Compte tenu de la situation sanitaire, seules trois épreuves étaient organisées cette année. Rafael de Mestre, promoteur de la série ecoGP, prévoit de passer à 14 meetings l'année prochaine. 

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

Christian

22 nov. 2021 • 15:53

Je suppose que les participants ne se sont pas battus en chargeant, comme ce sera le cas dans les bornes de recharge publiques à l'avenir !