Auto

Un premier état des lieux à l'issue du Roar Before the 24

IMSA
24 jan. 2022 • 10:35
par
lmercier

- Avec 61 autos attendues aux 24H de Daytona, le trafic sera un élément clé de la course comme on a pu le voir sur la course qualificative longue de 100 minutes. 

 

- La punchline du jour est pour Filipe Albuquerque (Acura) qui s'est montré impressionné par la résistance de Richard Westbrook (Cadillac) en course : "Nous vivons dans une époque où plus on est jeune, mieux c'est. Là, c'est un vieux chien qui montre comment il faut faire." 

 

- Les meilleurs tours en course : Earl Bamber (DPi) en 1:34.628, René Rast (LMP2) en 1:35.789, Moritz Kranz (LMP3) en 1:43.538, Jan Heylen (GTD) en 1:46.242, Patrick Pilet (GTD Pro) en 1:46.399. 

- Treize pilotes DPi ont roulé dans la même seconde en course. Seul Jimmie Johnson a concédé plus d'une seconde (1.253s), ce qui peut s'expliquer par son manque d'expérience de la catégorie. 

 

- Les BMW M4 GT3 et Corvette C8.R n'ont jamais pu jouer la gagne en course. Le plus rapide des pilotes BMW a été Robby Foley (Turner Motorsport), plus d'une seconde moins vite que les GTD de pointe. Les pilotes BMW Team RLL ont concédé encore plus de temps. Les Corvette C8.R ont elles aussi souffert. 

 

- L'autre marque GT passée complètement à côté de la course est Ferrari avec un Toni Vilander le plus vite des pilotes de 488 GT3 en 1:47.441. 

 

- Il convient de saluer la prestation d'Owen Trinkler sur la Porsche 911 GT3 R/Team TGM, 3e meilleur tour en course des deux catégories GTD derrière Jan Heylen (Porsche) et Jon Miller (McLaren). 

Photo : Porsche

- CORE autosport a constaté un problème technique sur sa Ligier JS P320 à l'issue du warm up, d'où son absence en course. 

Photo : Twitter CORE autosport

- Cinq pilotes n'ont pas roulé en course : Franck Perera, Tom Gamble, Jon Bennett, George Kurtz, Felipe Fraga.

 

- L'écart entre la plus vite des DPi et la plus vite des LMP2 est de 1.161s. 

 

- Les Porsche 911 GT3 R ont bien animé la catégorie GTD Pro, notamment entre Pfaff Motorsports et WeatherTech Racing. Saluons la belle remontée de Andlauer/Picariello de la 12e à la 2e place en GTD Pro. 

- François Heriau a parfaitement réussi ses débuts à Daytona chez G-Drive Racing by APR avec des chronos en course proches de ceux de l'expérimenté Ben Keating. Le Breton laisse derrière lui sept pilotes LMP2. 

Commentaires (2)

Connectez-vous pour commenter l'article

spiritofsebring

24 jan. 2022 • 18:31

Au Mans les AM ne sont jamais devant les PRO l imsa a interet a faire les memes choses qu en WEC sinon quel est l interet d avoir deux catégories...

dominique.golaz@ik.me

24 jan. 2022 • 11:11

En début de course j'ai été étonné de voir le "mélange" des GTD Pro et GTD, où pourtant en GTD il n'y avait "que" Silver et Bronze au début. Comme quoi avec une BoP identique pour les 2, va falloir s'arrocher pour les pilotes en Pro