Jean-Eric Vergne (GP Extreme) : « Une bonne occasion de prendre de l’expérience »

Habitué à rouler en monoplace, Jean-Eric Vergne change de registre ce week-end en pilotant une des deux Renault Sport R.S.01 alignées par GP Extreme en compagnie de Nicky Pastorelli, Jordan Grogor et Louis Deletraz. Jusqu’à présent, l’expérience du Parisien en Endurance se limite à des courses de karting sans oublier un test de 24 heures chez Toyota Gazoo Racing en LM P1. L’avenir de Jean-Eric Vergne devrait passer par la discipline avec les 24 Heures du Mans en ligne de mire, sans pour autant altérer sa présence en Formula E.

« Ma présence à Dubai n’est pas prévue de longue date car tout s’est finalisé avant Noël » nous a confié Jean-Eric Vergne. « Ma seule expérience dans une auto fermée reste le test avec Toyota à Motorland Aragon. L’expérience est intéressante. Fred, le patron du team, est un ami de longue date. Il m’a proposé de rejoindre l’équipage et je pense que c’est une bonne occasion de prendre de l’expérience. »

15995300_1293004834075720_244163565754309974_o

A terme, Jean-Eric Vergne vise Le Mans : « Avant d’aller au Mans, il faut prendre un maximum d’expérience. J’ai l’habitude du trafic avec 22 autos en piste. A Dubai, ce n’est pas la même musique (rire). C’est quelque chose de totalement nouveau pour moi. Il faut partager la piste, partager son baquet, rouler de nuit et surveiller les chronos dans la catégorie en essais même si nous sommes en A6-Pro. Je découvre un nouvel univers mais c’est toujours intéressant de partager son baquet avec des coéquipiers. Aller vite ne suffit pas en Endurance. Je vais jouer mon rôle d’équipier à fond. » 

15972772_1293005340742336_6776897350599712425_o

Jean-Eric Vergne voit plutôt son avenir dans un prototype : « Tout dépendra des opportunités. Je suis encore jeune et j’ai ma place dans un prototype. J’ai bien conscience qu’il faut faire gagner l’équipe et pas soi-même. »