Eric Trémoulet (Vic Team) : « Se faire plaisir et travailler pour améliorer le package »

Vic Team est l’équipe surprise des Coupes de Pâques de Nogaro. En passant de la Renault Clio Cup au Championnat de France FFSA GT, la petite équipe familiale basée à Vic-Fenezsac, tout proche du tracé gersois, avait tout à apprendre du GT. Force est de constater que ce premier jet est réussi avec une très belle performance.

Olivier Jouffret et Eric Trémoulet ont pris la 2e place dans la course 2 sur la Porsche Cayman GT4 Clubsport MR après la 4e place la veille. Du côté de la Ginetta G55 GT4 de Paul et Jean-Philippe Lamic, la 2e place du dimanche dans la classe Am a laissé place la victoire le lendemain. Le Vic Team de David Dubuc repart donc de Nogaro avec trois podiums.

MOTORSPORT : GT4 EUROPEAN SERIES SOUTHERN CUP - NOGARO (FRA) ROUND 1 04/14-17/2017

Fer de lance de l’équipe, Eric Trémoulet revient de loin. Blessé assez sérieusement à un pied et aux vertèbres en janvier dernier suite à une violente sortie de piste aux 24 Heures de Dubai où sa Renault Clio Cup a tapé le mur à 170 km/h, la saison 2017 a bien failli s’arrêter aux Emirats. Finalement, le Gersois était bien sur la grille de départ à Nogaro.

« L’équipe découvre le GT et il faut du temps pour se rôder » nous a déclaré Eric Trémoulet. « Nous arrivons des formules de promotion. La structure est familiale avec l’envie de bien faire. Il y a eu cette opportunité de faire rouler une GT4 avec Olivier. Le budget était bouclé en fin d’année mais tout a bien failli s’arrêter en janvier. Olivier a continué à s’entraîner avec l’aide d’un pilote extérieur en attendant mon retour. »

MOTORSPORT : GT4 EUROPEAN SERIES SOUTHERN CUP - NOGAR (FRA) ROUND 1 04/14-17/2017 MOTORSPORT : GT4 EUROPEAN SERIES SOUTHERN CUP - NOGARO (FRA) ROUND 1 04/14-17/2017

La présence d’Eric Trémoulet à Nogaro s’est finalisée peu de temps avant le début du meeting : « J’ai eu l’aval du chirurgien la semaine passée. Nous avons bien fait de venir (rire). Olivier apprécie ce circuit et je pense que pour moi, débuter dans les rues de Pau aurait été trop compliqué. Nogaro est un tracé plus facile mais je n’étais pas certain de terminer la course. Sur la course du lundi, je me suis arrêté dès l’ouverture de la fenêtre car je commençais à souffrir. »

Vic Team compte bien poursuivre sur sa lancée lors des prochains meetings, tout en continuant à travailler : « On ne va pas s’emballer. Olivier fait partie des meilleurs gentlemen et pour ma part je ne suis pas encore au niveau des Pro. Le dimanche, nous avons loupé le podium à cause d’un arrêt mal géré. Le but est de se faire plaisir et nous allons travailler pour améliorer le tout. Le team est ravi d’être en GT4. Olivier voulait rouler en Porsche et tout s’est vite enchaîné. »