Classic

Embarquez en Jaguar XJR-14 ! (vidéo)

Peter Auto
7 déc. 2021 • 18:00
par
dbristol

 

Cas unique dans l’histoire, une même voiture a successivement défendu les intérêts de trois constructeurs automobiles : Jaguar, Mazda et Porsche. Née en 1991, elle était tellement en avance sur son temps qu’elle a fini par gagner les 24 Heures du Mans cinq ans après sa naissance, en 1996 et 1997.

 

La Jaguar XJR-14 prend discrètement vie sous l’impulsion de Ross Brawn, venu de l’écurie Arrows F1. L’ingénieur reçoit carte blanche pour interpréter au mieux le nouveau règlement qui encadre les sports-prototypes. Il a comme seule contrainte d’utiliser le bloc V8 Ford vu en Formule 1 chez Benetton comme base mécanique.

 

Ross Brawn prend le temps d’étudier le règlement et d’en trouver ses limites, et ainsi de développer une voiture totalement folle, mais entièrement légale. Alors que la Peugeot 905 était déjà brutale et radicale, la XJR-14 semble pousser le bouchon encore plus loin, allant jusqu'à la distancer de quatre secondes en essais à Suzuka en 1991.

 

La Jaguar XJR-14 est la première voiture de cette génération de Group C à marquer une vraie rupture de style. Pour la première fois, on voit évoluer en piste une voiture qui n’est pas « massive », mais au contraire légère, fine, à l’image d’une F1. Ross Brawn le dit lui-même, il s’agit d’une « fat F1 car », une grosse Formule 1 de 750 kg sur la balance, avec un V8 tout droit venu du monde de la F1, culminant à 11 500 tours/minute.

 

La première saison de la XJR-14 en 1991 est couronnée de succès, avec des victoires à Silverstone, Monza et au Nürburgring en Championnat du Monde de Voitures de Sport, ainsi qu’à Sugo en All Japan Sports Prototype Championship. L’équipe Silk Cut Jaguar remporte le championnat avec un total de 108 points, face à Peugeot Talbot Sport, avec seulement 79 points.

 

Le châssis (591) présenté ici aux Dix Mille Tours du Castellet en catégorie Group C Racing est souvent présent lors des événements Peter Auto. Il s’agit de la première XJR-14 construite sur trois pour le Championnat du Monde de Voitures de Sport en 1991.

 

La vidéo est ICI

Si vous avez envie d'en savoir plus sur cette auto, nous vous rappelons que nous y avons consacré un grand dossier :

 

De la Jaguar XJR-14 à la TWR Porsche

 

La genèse ICI

La fin de saison 1991 et l'aventure américaine de 1992 ICI

La parenthèse Mazda ICI

La TWR WSC95, une XJR-14 déguisée... ICI

Où sont les châssis Jaguar XJR-14 aujourd'hui ? ICI

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article