Classic

Focus sur la Ferrari BB 512 LM #28601

Divers
24 Heures du Mans
19 oct. 2021 • 14:00
par
Christophe Potreau
Les Ferrari BB 512 LM font partie du patrimoine des 24 Heures du Mans. Nous vous proposons un focus sur l'une d'entre elles qui a disputé la classique française en 1980...
BB512

Dans les années 70, Ferrari se retire des courses de voitures de sport et de GT pour se concentrer entièrement à la Formule 1. Cependant Ferrari continue d’aligner des autos via des équipes privées avec trois victoires en GTS aux 24 Heures du Mans en 1972, 1973, et 1974 avec la 365 GTB/4 Daytona comme ici en 1972 avec Jean-Claude Andruet et Claude Ballot-Léna (Ferrari Daytona de Charles Pozzi).

Daytona
LM 1972

Ces autos n’étaient pas nées spécialement pour la course, mais elles étaient modifiées pour la compétition sous la supervision de l’usine. La 365 GTB/4 Daytona fut remplacée par la 365 GT4 BB à moteur central arrière, ce fut le choix évident pour poursuivre en compétition GT. 

 

Pour la première fois depuis que Ferrari construit des autos de course, aucune ne participe aux 24 Heures du Mans 1976. En 1977, les règles sont modifiées afin de permettre aux autos IMSA de courir. Entre temps, Ferrari lance la BB 512 pour remplacer la 365 GT4 BB.

 

Sa conception est similaire à celle de la 365, mais son moteur passe de 4400 cc à 5000 cc, les passages de roues sont plus larges, un aileron aérodynamique est installé. En 1978, Pozzi, Garage Francorchamps et le NART ont modifié quatre 512 BB, mais aucune ne finit la course.

 

Mais après cet échec et suite aux demandes de pilotes privés, la Scuderia Ferrari entreprend de créer une nouvelle version de course de la 512 BB/LM fin 1978. Les carburateurs Weber sont remplacés par un système Bosh d'injection électronique de carburant faisant passer la puissance à 470 chevaux. Pininfarina est alors chargé de modifier la carrosserie (40 centimètres plus longue), et l’usine planche sur le moteur. Neuf BB 512 sont construites en 1979 plus seize autres dans les trois années qui vont suivre. Cette auto va alors remporter la catégorie GTX en 1981 grâce à la voiture engagée par Charles Pozzi et confiée à Jean-Claude Andruet, Claude Ballot-Léna et Hervé Regout (photo). Elle finit 5e au général, soit le meileur classement d’une BB512  aux 24 Heures du Mans.

BB512
LM 1981

Sa dernière apparition en Sarthe aura lieu en 1984 via Scuderia Bellancauto (Maurizio Micangeli, Roberto Marazzi, Dominique Lacaud, abandon boîte de vitesses).

 

La 512 BB/LM #28601

 

La Ferrari 512 BB/LM, qui nous intéresse aujourd'hui, a été assemblée fin 1979 puis vendue au pilote italien Fabrizio Violati. Engagée par la Scuderia Supercar Belancauto, elle fait sa première apparition aux 1000 km de Monza avec, au volant Dini/Violati. Qualifiés 25e sur la grille de départ, les deux hommes abandonnent sur casse moteur.

 

La deuxième course de la saison (et qui sera la dernière) sont les 24 Heures du Mans 1980. Au volant de la Ferrari BB 512 LM #79, on trouve Spartaco Dini, Fabrizio Violati et Maurizio Micangeli. Ils se qualifient à la 41e place en 4’14’’300. Malheureusement, après 10 tours de course, c'est l'abandon sur sortie de piste au niveau de la nouvelle portion.

 

Elle a été conservée au musée Maranello Rosso avant d’être vendue au pilote français François Degand en 1999. Il la fait courir en Ferrari Challenge, avant de la vendre à un autre pilote français vers la seconde moitié des années 2000. On a pu la voiture lors de la manche Peter Auto organisée sur le Circuit Bugatti début juillet...

BB512
BB512
BB512
BB512
BB512
BB512
BB512
BB512

 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article