Classic

L'histoire du châssis 936/81 #003 qui a signé la 6e victoire de Porsche au Mans

Dossiers Auto
24 Heures du Mans
14 aoû. 2021 • 10:00
par
dbristol
Après vous avoir parlé des 24 Heures du Mans 1971 avec les châssis en magnésium et 1991 avec la victoire Mazda, place maintenant à 1981 et le 40e anniversaire de la victoire de la Porsche 936/81 #11 emmenée par Jacky Ickx et Derek Bell... Focus sur le châssis 003 !
Porsche Le Mans 1981

Construite pour le championnat du monde des marques, la Porsche 936, variante de la 908, est dotée de quelques éléments empruntés à la célèbre 917 comme la transmission, le châssis et les freins. Elle est aussi équipée d’un moteur de 6 cylindres à plat turbocompressé de 2142 cm3 pour 540 ch, cette fois-ci un emprunt fait à la Carrera. Forte de son expérience, la marque de Stuttgart sentait qu’elle pouvait gagner avec la 936. Dès 1976, l’allemande remporte cinq des sept manches du championnat Groupe 6, la #20 gagne également les 24 Heures du Mans sous les couleurs de Martini Racing avec Gijs Van Lennep et Jacky Ickx au volant. Mieux, une version revue et corrigée remporte également l’édition suivante grâce à Hurley Haywood, Jürgen Barth et Jacky Ickx.

Porsche Le Mans 1976
Porsche Le Mans 1976

En  1978, il s’agit de la première apparition de notre châssis #003. La 936/78 est une version reconditionnée de la 936 pour contrer Renault-Alpine. Elle dispose d’un aileron arrière redessiné (soutenu par un support central) qui remplace les grandes dérives latérales de la version victorieuse en 1976 et 1977, de deux turbos pour une puissance portée à 640 chevaux et d’un nouveau moteur à deux arbres à cames en tête avec culasses refroidies par eau. Mais Porsche ne signe pas de 3e victoire consécutive et la marque française l’emporte.

 

Notre auto porte le #5, ce sont ses premières 24 Heures du Mans, et est confiée à Jacky Ickx, Henri Pescarolo, Jochen Mass. Le Belge signe la pole position en 3’27’’600, mais elle connait des soucis d’injection d’allumage et on doit changer le pignon de cinquième. Elle finit sa course au poste 121 lorsque Jochen Mass heurte de l’arrière le rail de sécurité à la 19e heure. La voiture trop endommagée ne peut repartir.

Porsche Le Mans 1978
Le Mans 1978

Porsche décide de venir aux 24 Heures du Mans 1979 avec le soutien du pétrolier Essex qui appose ses couleurs sur les châssis. Les deux Porsche 936, inscrites à la dernière minute, sont tout simplement les voitures de 1978. Notre #003 porte le #12 en course et est emmenée par Jacky Ickx et Brian Redman. Elle a des soucis de fixation de roue en course puis éclate un pneu avant de connaitre des problèmes de courroie. Une assistance extérieure vient disqualifier notre 936/78 #12.

Porsche Le Mans 1979
Le Mans 1979 @ACO (D.R)

L’auto n’est pas présente en 1980, mais fait son retour dans la Sarthe en 1981 dans une nouvelle version baptisée 936/81. La carrosserie est revue, on intègre une boîte à quatre rapports, le moteur (toujours 6 cylindres à plat turbocompressé) est développé pour les États-Unis (2,6 litres pour 620 chevaux pour 860 kilos). Deux autos sont engagées et notre châssis porte le #11 pour Jacky Ickx et Derek Bell.

Porsche Le Mans 1981
Porsche Le Mans 1981

Le Belge signe la pole position (3’29’’440) puis la #11 s’impose avec une aisance déconcertante, menant de bout en bout et comptant 14 tours d’avance sur la Rondeau M379 #8 (Jacky Haran, Jean-Louis Schlesser, Philippe Streiff), 2e. Jacky Ickx et Derek Bell établissent un nouveau record à la distance à plus de 200 kilomètres / heure de moyenne (200 km/h). Cela permet à Porsche de fêter dignement le trentième anniversaire de ses débuts dans la Sarthe. Il s’agit du cinquième succès qui fait de Jacky Ickx le nouveau recordman des victoires aux 24 Heures du Mans.

 

"Ickx et Bell ont gagné avec 14 tours d'avance ou, en d'autres termes, ils avaient près d'une heure d'avance sur la voiture classée deuxième", explique l'ingénieur de course Norbert Singer. "La décision de participer à la course de 24 heures en juin a été prise quelques mois auparavant. Il fallait vraiment se dépêcher et installer sans plus attendre un moteur biturbo de 2,65 litres dans la 936/81 Spyder. Avec plus de 620 chevaux, c'était l'une des voitures les plus puissantes du plateau de départ. Un petit effort qui a mené à un grand succès".

 

Porsche Le Mans 1981

Ce sera la troisième et dernière victoire d’une 936 en cinq ans en Sarthe, avant l'introduction d'une nouvelle réglementation prototypes dite du Groupe C…

Porsche 1981
Porsche 1981

Photos : Luc Joly, ACO et Porsche

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

jules.spitz@gmx.net

14 aoû. 2021 • 13:29

1981, 6ème (et non pas 7ème) victoire de Porsche après 70, 71, 76, 77 et 79, si je ne m'abuse.
72-74 Matra
75 Gulf Mirage
78 Renault
80 Rondeau