Classic

Retour sur les 100 courses de Toyota en Championnat du Monde d'Endurance

15 juin. 2021 • 14:00
par
dbristol
C'était la 100e course de Toyota en Championnat du Monde d'Endurance ce week-end. Pour fêter cela, le constructeur s'est offert un doublé et a remporté les 8 Heures de Portimao. Retour sur les dates marquantes de Toyota !
WEC_1984_Fuji

Portimao était un nouveau site pour le WEC et est devenu donc le 21ème circuit différent sur lequel Toyota a roulé dans le cadre d’un championnat du monde de voitures de sport. La première course du constructeur nippon remonte au 2 octobre 1983 lors des 1000 km de Fuji, épreuve remportée par Derek Bell et Stefan Bellof sur leur Porsche 956 Rothmans.

 

Pour les débuts de la première Toyota dédiée au Groupe C, deux 83C sont alignées. La meilleure des deux, celle confiée à Kaoru Hoshino, Keiji Matsumoto et le futur vainqueur du Mans 1995, Masanori Sekiya, se classent neuvièmes. Ma 2e auto ne voit, elle, pas l’arrivée. Pire, elle n'a pas pu prendre le départ suite à un accident lors des essais. Elle était pilotée par Derek Daly, Geoff Lees et Toshio Suzuki.

 

Le premier podium remonte à 1985 toujours sur le circuit de Fuji Speedway. Masanori Sekiya et Satoru Nakajima pilotent alors la Tom’s 85C #36 aux 1000km de Fuji. Les deux hommes finissent 3e à un tour de la March 85G victorieuse.

1000 km Fuji 1985
1000 km Fuji 1985

 

Les résultats et les performances progressent au cours des années et Toyota s’aligne à plusieurs reprises aux 24 Heures du Mans, sans succès. La première victoire en Championant du Monde d’Endurance a lieu le 26 avril 1992. Cet exploit est l’œuvre de Geoff Lees et Hitoshi Ogawa avec leur Toyota TS010 #7 au nez et à la barbe des deux Peugeot 905 officielles. La même année, la TS010 #33 de Kenny Acheson, Masanori Sekiya et Pierre-Henri Raphanel termine 2e des 24 Heures du Mans. 

WEC_1992_Monza

 

On a ensuite vu pas mal de modèles défiler, en particulier, sur la piste des 24 Heures du Mans. Citons la Toyota 92CV, 94 CV, la GT One (2e en 1999 avec un trio japonais) puis les Toyota TS030, 040 et 050 HYBRID. Le constructeur décroche enfin la "timbale" en 2018 aux 24 Heures du Mans avec son trio Sébastien Buemi, Fernando Alonso et Kazuki Nakajima. Depuis, il les a gagnées trois fois de suite...

Le Mans 1994
Le Mans 1994
Le Mans 1999
Le Mans 1999

 

Depuis son premier succès en Championnat du Monde en 1992, les Toyota ont gagné 32 des 100 courses auxquelles la marque a participé en Championnat du Monde, et a terminé sur le podium lors de plus de la moitié d’entre elles. Sébastien Buemi est le pilote qui participé au plus grand nombre de courses d’endurance pour Toyota (61) et celui qui a remporté le plus de victoires pour la marque (19). Il compte aussi trois victoires aux 24 Heures du Mans avec la marque du soleil levant.

 

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

thomas.bommert@hotmail.fr

15 juin. 2021 • 23:53

Le souvenir qui me restera gravé à vie ... La TS010 et les batailles épiques avec les 905 (et leurs ailerons de dingues dans un camp comme dans l'autre!) . Duels de géants, superbes images...