Classic

Il y a dix ans disparaissait Gianpiero Moretti

24 Heures du Mans
IMSA
17 jan. 2022 • 20:00
par
dbristol
Nous sommes à moins de deux semaines de fêter la 60e édition des 24 Heures de Daytona (29 et 30 janvier 2022). Cependant, quand on pense aux années 90 et à la course floridienne, on pense automatiquement à Gianpiero Moretti. Ce dernier y a roulé à de nombreuses reprises et a même remporté cette épreuve légendaire. Endurance-Info a une pensée pour lui car il est décédé le 14 janvier 2012, soit un peu plus de dix ans, à l'âge de 71 ans à son domicile de Milan, en Italie, après une longue maladie.
Giampiero Moretti à droite @ITalian Kart Challenge

Tout commence en 1969 lorsque Gianpiero Moretti signe une victoire en catégorie GT de la Targa Florio en compagnie d'Everardo Ostini sur une Porsche 911 T. L’année suivante, il va disputer deux courses de 24 Heures et pas n’importe lesquelles. Avec une Ferrari 512S engagée par Scuderia Picchio Rosso, il s’aligne à Daytona, mais ne finit pas (avec Corrado Manfredini). Quelques mois plus tard, il est au Mans avec la même Ferrari 512S et le même coéquipier. Les deux hommes ne font pas mieux et abandonnent à la 13e heure sur transmission cassée.

512S LM 1970 @DR A.C.O

L'Italien est de retour à Daytona en 1979. Son coéquipier, Carlos Facetti, place la Porsche 935 #3 du Jolly Club en pole position (Martino Finotto était 3e pilote). La voiture mène la course mais ne finit pas, moteur cassé. Gianpiero Moretti insiste, il disputa cette course à 15 reprises, car il a fait d’une victoire aux 24 Heures de Daytona sa quête personnelle. Cela va enfin lui sourire en 1998 avec une victoire avec une Ferrari 333 SP aux couleurs de MOMO avec Arie Luyendijk et Mauro Baldi (sous la bannière Doran Moretti Racing). La même année, il gagne aussi les 6 Heures de Watkins Glen avec Max Papis toujours sur une 333 SP (il les avait remportées déjà en 1996). Toujours en 1998, il accroche sa troisième grande course américaine d’Endurance à son palmarès, les 12 Heures de Sebring, avec Didier Theys et Mauro Baldi.

L’autre objectif de Gianpiero Moretti est Le Mans. Après une première participation en 1970, il est de retour en 1990 sur une Porsche 962C toujours aux couleurs de Momo (les premières lettres de MOretti-Monza), sa société d'accessoires automobiles (roues, volants, casques, gants, jantes) crée en 1969. Il pilote alors une Porsche 962C avec Günther Gebhardt et Nick Adams. Ils ne voient pas l’arrivée, stoppés par leur boîte de vitesses à 2 h 12 du matin.

LM 1990 @ITalian Kart Challenge

Véritable acteur de la création de la Ferrari 333 SP à moteur V12 de 4 litres dérivé du F92A de F1, il participe à ses troisièmes 24 Heures du Mans. Nous sommes alors en 1997 et la Ferrari #3 de Moretti Racing qu’il partage avec Didier Theys et Max Papis finit 6e au général, deuxième prototype classé, soit le meilleur classement final d’une 333 SP dans l’histoire du Mans.

LM 1997

Il court une dernière fois en Sarthe l’année suivante avec la même auto et les mêmes coéquipiers. La course est plus difficile et les trois hommes franchissent la ligne d’arrivée à la 14e place finale, 3e des LMP1. On ne reverra plus le pilote italien au Mans par la suite…

LM 1998

 

 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article