Auto

Mathieu Martins : "Une année pour apprendre et une pour gagner !"

Porsche Carrera Cup France
Ligier European Series
29 nov. 2021 • 16:00
par
dbristol
Mathieu Martins, vice champion Ligier European Series, est le nouveau Junior Driver de la Porsche Carrera Cup France et succède ainsi à Alessandro Ghiretti. Il a été choisi parmi un groupe de huit jeunes pilotes lors de la traditionnelle sélection qui se tenait sur le Circuit Paul Ricard du 14 au 16 novembre dernier. Il va recevoir une bourse de 40 000 euros pour participer à la prochaine saison de la Porsche Carrera Cup France ainsi qu’une place dans une des équipes présentes en 2022. Endurance-Info a contacté le lauréat !

Quel bilan tirez-vous de votre saison 2021 en Ligier European Series avec une place de vice champion ? Plutôt déçu ou satisfait de cette 2e place ?

 

« Ce fut une super saison. Certes, l’objectif était de décrocher le titre avec Olivier (Pernaut, Orhès Racing), mais nous avons signé de beaux résultats et de jolies performances. Nous avons décroché plusieurs victoires, cinq en tout et six poles également. Cela veut dire que la performance était là. Malheureusement, la malchance est tombée de notre côté et nous avons perdu des points précieux sur plusieurs courses que nous n’avons pas réussi à récupérer avant la fin du championnat. Natan (Bihel, le champion 2021) a été très régulier tout au long de la saison et je lui ai déjà dit, mais je tiens à le féliciter pour son titre ! »

Vous avez fait les deux jours de sélection pour décrocher le statut de Junior en Porsche Carrera Cup France. Pourquoi le choix de ce championnat ?

 

« La filière Porsche est quelque chose que je regarde depuis très longtemps avec Gérald Garcia qui gère ma carrière. On en parlait depuis un moment, en fait depuis mes débuts en Fun Cup lorsque j’ai commencé le sport auto. Porsche est un rêve pour moi, c’est une marque que je suis depuis très longtemps. Je suis content d’avoir pu concrétiser cette opportunité et c’est un honneur pour moi de représenter ce constructeur en 2022. » 

 

Comment est la Porsche 911 GT3 Cup type 992 à piloter car on est un peu loin de la Ligier JS2 R ?

 

« Oui, c’est très différent ! C’est plus puissant, mais aussi plus lourd. Cela procure de superbes sensations lorsque l’on est au volant. Par contre, nous n’avons pas eu de chance, entre guillemet, car, lors du test, il a plu toute la journée du lundi même si cela a commencé à sécher à la fin. C’est une auto qui a grip latéral incroyable et les sensations sont géniales, j’ai adoré ! »

Quel était le programme de ces deux jours de tests ?

 

« La première journée, c’est toute la partie roulage. On était testé sur le fait de s’adapter à la voiture. Certains la connaissait déjà un petit peu, ce qui n’était pas mon cas. Patrick Pilet et son équipe ont scruté nos prestations, regardé comment on s’adaptait à la voiture, comment on mettait à profit les conseils qu’ils nous donnaient après chaque run. Le 2e jour, sans roulage, on a eu des tests physiques, un entretien avec Patrick Pilet et Laurie Gautier (responsable de la Porsche Carrera Cup France) et un media training. On a été conseillé au niveau des media, des interviews, des réseaux sociaux, etc... Ce fut très enrichissant, j’ai beaucoup appris pendant ces deux jours. »

Que vous a apporté Patrick Pilet ?

 

« Il nous a conseillé pendant deux jours, notamment du point de vue du roulage. C'étaient des conseils très précieux qu’il nous donnait après chaque run et j’essayais d’appliquer ce qu’il me disait à chaque fois. Cela a super bien marché, la preuve je suis le lauréat… »  

 

Que représente cette Porsche Carrera Cup ? Une nouvelle étape dans votre carrière ?

 

« C’est tout à fait cela ! Je me rapproche aussi de mon objectif qui est de participer un jour aux 24 Heures du Mans. C’est un championnat très relevé que je suis depuis assez longtemps. Je suis donc très content de pouvoir y prendre part en 2022. »

 

Quel sera votre objectif en 2022 en Porsche Carrera Cup  France ?

 

« Mon coach m’a toujours dit que quand on arrive dans un championnat, il faut une année pour apprendre et une pour gagner. 2022 sera l’année pour apprendre même si je vais donner le meilleur de moi-même pour faire les meilleures performances possibles. Je sais que cela ne sera pas facile car, comme je l’ai dit, c’est une série très relevée. Il va falloir s’adapter vite pour pouvoir être performant le plus tôt possible. »

Allez vous essayer de suivre la trajectoire d’Alessandro Ghiretti, votre prédécesseur en tant que Junior Driver, ou vous vous focaliserez uniquement sur vous ?

 

« La saison d’Alessandro a été superbe. Pour sa première année, il termine 4e du championnat, c’est une grosse performance. Ce qu’il a réalisé est un peu une marche à suivre. Il a fait de très bons résultats et c’est un peu ce que je recherche pour l’année prochaine. » 

 

Maintenant, vous êtes dans la filière Porsche. On imagine que vous allez essayer de suivre la trajectoire de vos ainés comme Patrick Pilet ou Kevin Estre. Vous souhaitez garder un pied chez eux pour pouvoir gravir les échelons GT3, etc… jusqu’au Mans !?

 

« Exactement, cela fait partie du plan de carrière réfléchi avec Gérald. Porsche est vraiment le constructeur avec lequel je voulais être. J’avais déjà envie de montrer mes capacités. Ensuite, les valeurs de Porsche correspondent aux miennes. »

 

Vous aurez douze courses réparties sur six meetings en Porsche Carrera Cup France. Avez-vous prévu de faire quelques piges autre part ?

 

« Mon année 2022 sera focalisée sur la Porsche Carrera Cup France, ce sera mon premier objectif. Je veux être performant et m’adapter au plus vite. En parallèle, je regarde la course de Ligier European Series qui se trouve en lever de rideau des 24 Heures du Mans. Je ne cache pas que cela m’intéresse beaucoup (rire). Je suis actuellement en discussion et j’aimerais trouver un volant pour cette épreuve. C’est un circuit qui est vraiment incroyable et j’ai l‘avantage de connaitre ce championnat ! »

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article