Auto

Alessandro Ghiretti : "Très content d'être passé en Porsche Carrera Cup France !"

Porsche Carrera Cup France
2 nov. 2021 • 10:00
par
dbristol
Pour sa première saison en Porsche Carrera Cup France, Alessandro Ghiretti a impressionné. Le pensionnaire de Martinet by Alméras a terminé 4e du championnat 2021 avec plusieurs beaux résultats à son actif. Alors qu'il a encore signé une 2e place à Portimão lors de la finale, Endurance-Info est allé à sa rencontre pour mieux le connaitre...

Originaire de Montauban, Alessandro Ghiretti a débuté, comme tout jeune garçon, par le karting, mais assez tard... « J’ai commencé par le karting à l’âge de 12 ans et demi. J’ai vite gravi les échelons car cela s’est bien passé lors de mes premières années. Je suis passé à la monoplace dans un championnat asiatique (Formula 4 South East Asia (SEA) Championship, ndlr) que j’ai gagné dés ma première saison. J’ai disputé une Asian Winter Serie de Formule 3 avec pas mal de pilotes européens qui sont en F3 ou en F2. Je finis 3e, ce qui n’est pas mal. Je suis passé par la suite en Formule 4 ADAC avec le Sauber Junior Team où je finis 6e avec pas mal de soucis techniques. En 2020, j'ai fait un peu de LMP3 (Team Virage) et je me suis inscrit au Porsche Junior Programme sur les conseils de mon ami, Julien Andlauer. »

 

Le pari se révèle gagnant. Même s’il n’a jamais touché à une GT de sa vie, le fan de Porsche depuis tout petit remporte ce Junior Program et intègre la Porsche Carrera Cup France en 2021 chez Martinet by Almeras. « En sortant de monoplace, j’ai essayé de m’adapter le plus vite possible. C’est une voiture exigeante car c’est une GT, elle est assez lourde sans assistance. C’est une sorte de monoplace mais beaucoup plus lourde. »

Après une belle saison 2021 qui l'a propulsé au 4e rang final de la Porsche Carrera Cup France (avec six podiums), Alessandro Ghiretti dresse un bilan positif de sa première année… « Je finis au pied du podium final. Je suis content de ma saison. J’ai eu la chance d’être bien encadré par le Team Alméras qui m’a aidé à progresser au maximum. Ces bons résultats sont grâce à eux. »

 

On imagine facilement que le but du jeune pilote est de continuer dans ce championnat afin de monter encore quelques marches. « J’aimerais y rester oui, même si rien n’est encore décidé pour l’année prochaine. La Porsche Carrera Cup France me plait et surtout il pourrait y avoir des débouchés intéressants derrière si j’ai les compétences qui vont avec les résultats. Le but est de continuer et de progresser comme l’a fait Julien Andlauer.» Par contre, des catégories comme le GT4 et le GT3 ne sont, pour l'instant, pas à l’ordre du jour. « Honnêtement, pas trop. Pour le moment, je ne regarde que la Porsche Carrera Cup France, une filière dans laquelle je veux aller le plus loin possible. Bien entendu, étant plus dans le monde du GT, je regarde ce qu’il se passe autour, mais c’est plus pour m’informer."

On l’a vu via Julien Andlauer ou Patrick Pilet, la Porsche Carrera Cup France peut déboucher sur un programme Porsche officiel en GT3 ou GTE. «C’est ce que je vise à long terme si tout se passe bien. Mon rêve serait de devenir pilote officiel Porsche, je vais donc tout faire pour… » 

 

Alessandro Ghiretti a, comme il l’a précisé, une petite expérience en prototype via le LMP3. « C’était une expérience sympa et je sais que l’Hypercar arrive. J’avoue que cela m’intéresse particulièrement, surtout que Porsche y sera impliquée. J’adore rouler sur ce type de voiture avec beaucoup d’aéro, c’est plus typé monoplace. Quand je suis passé de l’un à l’autre, je n’étais pas trop perdu même si le proto est plus lourd, mais c’est assez rigide. Si j’arrive à devenir pilote professionnel Porsche en Hypercar, ce serait le rêve absolu. »

 

Une chose est certaine. Que ce soit du proto ou du GT, Alessandro Ghiretti semble avoir définitivement tourné la page de la monoplace et du sprint. «C’est vrai qu’aujourd’hui je me concentre plus sur l’endurance via la filière Porsche plutôt que d’avoir l’objectif de revenir en monoplace. Je ne regrette pas du tout cette période-là, je suis très heureux dans ce que je fais actuellement. Je continue de faire du sprint via la Porsche Carrera Cup France et j’en suis heureux… »     

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article