Auto

Les tops et les flops des 4 Heures de Portimão

European Le Mans Series
25 oct. 2021 • 14:00
par
dbristol
Ce sont nos derniers "Tops et Flops" de l'année. On finit avec la finale de l'European Le Mans Series qui se déroulait à Portimão (Portugal) ce week-end...

Les tops

 

  • Plaçons United Autosports au sommet pour une fois cette année. L’équipe britannique a brillé au Portugal, après une saison difficile, avec une victoire, la 10e en LMP2 en ELMS. Elle arrive à arracher une place de vice-champion synonyme de dernière invitation pour les 24 Heures du Mans. On peut ajouter à cela un nouveau podium en LMP3 pour la Ligier JS P320 #2 de l’écurie…

 

  • Sauf erreur de notre part, Algarve Pro Racing a signé ce week-end son tout premier podium (3e) en sept saisons sous son nom. Bravo aussi au trio de l’Aurus 01 #25 G-Drive Racing, équipe soutenue par Algarve Pro, qui coiffe la couronne LMP2 Pro Am.  

 

  • DKR Engineering totalise quatre pole positions et quatre victoires d’affilé. L’équipe luxembourgeoise a donc empoché un titre LMP3 ELMS bien mérité pour elle, mais aussi pour Laurents Hörr, impeccable en 2021. Kendy Janclaes est, en plus, allé chercher une « pépite », Mathieu de Barbuat, qui va passer Silver en 2022, alors que Laurents Hörr doit passer Gold.

 

  • Encore un beau week-end pour COOL Racing : une pole position en Michelin Le Mans Cup, une autre en European Le Mans Series, une victoire en catégorie LMP2 Pro Am, le meilleur temps en course de Charles Milesi ! La structure finit 2e du championnat LM2 Pro Am.

 

  • Beau résultat aussi pour Ultimate qui, pour sa première année en LMP2 et après une année blanche en 2020, finit 3e des Pro Am…
  • Sainteloc Racing, pour sa première en ELMS et en LMP3, signe un top 5 avec Fabien Michal et Lucas Légeret. Comme quoi les équipes de pointe en GT3 mettent très peu à s'adapter à une nouvelle catégorie.

 

  • On ne pouvait pas finir sans citer Ferrari qui signe six victoires en six courses en ELMS et Iron Lynx qui a remporté la moitié des manches cette année…et donc le titre GTE.

 

  • Coup de chapeau à Sarah Bovy (Ferrari 488 #83 Iron Lynx) qui a réalisé un très beau début de course, se battant avec François Perrodo pour la 2e place des GTE…

Les flops 

 

  • En tête de liste, on citera à nouveau G-Drive Racing (Aurus 01 #26). L'équipe, qui jouait la place de vice-champion, finit 4e au championnat, soit son plus mauvais final depuis 2016. Elle est battue par Panis Racing pour 0.5 point qui termine donc 3e au championnat.

 

  • L'Oreca 07 #34 de Racing Team Turkey a connu une 2e moitié de saison difficile. Après une sortie de piste à Spa, Salih Yoluc s’est accroché avec la Ferrari #60 Iron Lynx en Essais Libres 2. Résultat : un châssis à changer et pas de course le dimanche !  

 

  • Une nouvelle erreur de Job van Uitert qui s’est accroché avec la Ligier JS P320 #11 Eurointernational alors qu’un podium lui tendait les bras. Trop d’erreurs (Oreca #32 United Autosports) cette année pour un équipage qui mérite bien mieux !

 

  •  Cela faisait plaisir de voir enfin l’équipe tricolore Duqueine Team signer une 2e place lors des 4 Heures de Spa. L’embellie a été de courte durée avec une 11e place en qualif, une perte de roue après 30 minutes de course et donc un abandon ! Cependant, l'équipe de Max Favard finit 5e au championnat.

 

  • Un parfum de règlement de compte à OK Corral a flotté dans le paddock tout au long du week-end en particulier en LMP3. Dommage...

 

  • Nous en reparlerons dans « notre bilan 2021 et perspectives pour la saison 2022 », mais IDEC Sport n’a pas réalisé la saison escomptée. Au Portugal, le trio de l’Oreca 07 #28 doit se contenter d’une 7e place…

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article