Auto

Pierre Ragues (partie 1), vainqueur de la Coupe du Monde R-GT et président de Ligue

Divers
21 oct. 2021 • 14:00
par
dbristol
Pierre Ragues a remporté la Coupe du Monde des Rallyes en catégorie R-GT (voitures Grand Tourisme) à l'issue du rallye de Catalogne dimanche dernier. Cela vient couronner une saison ponctuée par cinq podiums et deux victoires au volant de l’Alpine A110 rallye.

Pierre Ragues
@Quadra Sports

Le Caennais, avec ce titre et celui de champion ELMS 2013, est désormais l’un des pilotes les plus titrés en circuit et sur route. De plus, il a été élu président de la Ligue de Normandie il y a quelques semaines.

 

Pour finir, il roulera ce week-end à Portimão lors de la finale ELMS sur une Ferrari 488 GTE couvée par AF Corse. Avant le début du meeting, l'homme à l'emploi du temps chargé est revenu sur tous ces dossiers...

 

Vous venez de remporter la Coupe du Monde de Rallye en catégorie R-GT. Que ressentez vous ?

 

« J’ai du mal à réaliser ce que cela représente. Quand j'étais dans une catégorie comme le LMP2 que je connais bien et que je me battais pour le titre, j’étais dans le connu, je savais  à quoi m’attendre et ce que cela représentait. L’aventure Rallye a commencé il y a un peu moins d’un an lors du Rallye de Monza avec l’Alpine. On ne pensait pas à la Coupe du Monde 2021. J’avais envie de faire du rallye dans cette Alpine. Signatech l’avait construite, je roule avec eux depuis 2009, je connais tout le monde à l’atelier, c’est ma 2e famille du sport auto. J’avais un peu petit peu suivi le développement et c’est un projet que je voulais réaliser depuis longtemps. Mais suite au Rallye de Monza, une opportunité pour faire la saison 2021 s’est vite accélérée. En Italie, on avait rencontré pas mal de bonnes conditions (neige, glace) pour préparer un éventuel Monte Carlo. On s’est alors dit, sans prétention, que l’on pouvait faire ce rallye mythique. Voilà, comment cela a démarré mais au soir de Monza, je ne pensais pas à cette saison 2021.

pierre ragues
@Quadra Sport

Tout s’est donc fait rapidement. Les rallyes se sont enchainés, certains ont été décalés à cause de nouvelles périodes de confinement. Cela a amené aussi du stress dans mon travail donc je ne pensais pas trop à ce titre. On ne savait même pas comment le championnat allait se terminer. Je savais aussi que Manu Guigou était l’archi favori. Entre son expérience, son énergie et sa pointe de vitesse, je partais avec un monde d’écart. Au départ des 24 Heures du Mans, on peut jouer, au départ d’une spéciale, je ne joue pas, c’est une autre discipline même si je fais du rallye depuis de nombreuses années. Cependant, je ne roule pas assez pour pouvoir me battre à armes égales avec lui…

 

Finalement, toutes les épreuves ont lieu, les résultats sont bons, on a été régulier tout au long de l’année, on a commencé à y croire et ce dimanche soir on a touché le titre du doigt. Ce rallye de Catalogne pour nous n’a pas été le plus intéressant sportivement parlant, il fallait surtout finir pour remporter le titre. Tout cela conjugué, je me dis waouh, j’ai réalisé quelque chose de chouette. En ce lundi (18 octobre), j’ai encore du mal à y croire pour être honnête. Cela me fait vraiment chaud au cœur pour moi mais aussi pour toute l’équipe (Romain, Anthony, Jean-Claude). Ils ont tout donné  et étaient déjà là au début de l’aventure à Monza. C’est quand même un gros challenge pour une voiture GT de faire d’aussi gros rallyes. Normalement, une voiture de rallye est dessinée pour cette discipline, l’Alpine, non ! On réalise que l’on a fait quelque chose de grand et de l’avoir fait tous ensemble, c’est magique ! »

Pierre Ragues
@Quadra sport

Deuxième chapitre. Vous êtes devenu Président de la Ligue sport auto de Normandie. Comment cela vous est venu en tête ?

 

«L’idée a vite germé, mais j’ai ensuite pas mal réfléchi. Je pense que des bénévoles, il faut qu’il y en ait et c’est très important que des gens donnent de leur temps. Cependant, je suis dans la vie active, je cours toujours, mais si on veut que notre passion perdure et que cela avance, il faut s’investir. Au début, j’étais plus là pour aider les organisateurs locaux, car je me devais de leur donner un coup de main, ils se donnent vraiment pour leur sport. Puis, j’ai un petit groupe d’organisateurs de rallyes autour de chez moi (Caen) qui est venu me voir. Ils voulaient essayer de faire bouger les choses. Là, on repartait pour un nouveau mandat jusqu’en 2024 avec le président actuel, mais cela faisait déjà 32 ans qu’il était à la tête de notre Ligue. Je trouve aussi qu’en Normandie, on manque de belles grandes épreuves comme une Coupe de France de Rallye. On a une manche du Championnat de France de la Montagne et de Rallycross, mais on n’a jamais eu de finale de rallye amateur. Je trouvais donc qu’il y avait mieux à faire. Il fallait aussi reprendre des contacts avec la Fédération. Certes les ponts n’étaient pas coupés, mais les relations n’étaient pas aussi bonnes qu’avec les autres Ligues.

 

J’ai fait l’Autosport Academy, j’ai fait partie de l’équipe de France de Karting, je me sentais donc légitime de représenter ma Ligue. Il ne faut pas oublier qu’une Ligue est la relation entre la Fédé et les organisateurs d’épreuves. Je n’ai pas le temps d’organiser de course, mais aller représenter ma Ligue à la FFSA, je sais que c’est quelque chose que je peux faire, que je peux apporter des choses. L'idée est partie comme cela, en montant une liste. Cela ne s’est pas passé comme je pensais. J’ai rencontré l’ancien président, discuté avec lui, exposé mes idées, lui demandant de me laisser la place, qu’il n’y ait pas de liste contre lui mais il ne l’a pas souhaité. On a donc monté une 2e liste et on a remporté les élections le 30 septembre.»  

pierre ragues
@quadra sport

Quels vont être les axes de votre présidence ?

 

« C’est d’abord rencontrer Nicolas Deschaux, le président de la Fédération Français de Sport Automobile, c’est d’ailleurs déjà fait, pour reprendre contact. Nous avons de bons pilotes comme Dorian Deslandes qui a remporté la manche du Championnat du Monde de Rallycross à Lohéac en électrique (catégorie RX2e).

Loheac

On en a en Championnat de France de la Montagne, en slalom qui ont été champions de France. Le but est de retrouver notre place en France. Dans le dernier France Auto, par exemple, on ne parle pas de la Ligue de Normandie alors que l’on parle de toutes les Ligues, c’est qu’il y a un malaise. On doit retrouver notre place par rapport à La Fédé, être présent aux différentes réunions, participer aux dialogues. On a le droit de ne pas être d’accord mais il faut dire pourquoi plutôt que d’être systématiquement contre. Notre Fédération fait de très belles choses pour les pilotes, organisent de belles épreuves. Nous souhaitons demander l'organisation une Coupe de France des Rallyes par le biais de mon écurie, Côte Fleurie l’ASACO Pays Normand. Depuis 1980, il y a des Coupes de France de Rallyes amateur et nous sommes la seule ligue à ne pas avoir eu d’épreuve en 41 ans. Nous sommes pourtant une terre de rallye !»

pierre ragues
@quadra sport

A suivre... 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article