Auto

Chez Dallara, les projets LMDh de BMW et Cadillac sont bien séparés

IMSA
28 sep. 2021 • 14:00
par
dbristol
Dallara
@Dallara

Le constructeur italien Dallara a une particularité : il est le premier à travailler avec plusieurs marques concurrentes en DPi ou LMDh. C'est pourquoi il a pris des mesures extrêmes pour protéger la propriété intellectuelle et les phases de développement de chaque constructeur.

 

Dallara a mis en place des équipes de développement dédiées à ses projets LMDh BMW et LMDh Cadillac qui se trouvent dans des "pièces différentes, protégées par des mots de passe" au siège social, selon Max Angelelli, ancien pilote et l'un des responsables de la société. Ce dernier a expliqué que plus de 80 personnes sont actuellement impliquées dans l'ensemble du projet LMDh de Dallara, qui est séparé en groupes dédiés, tous rapportant au directeur technique Aldo Costa.

Dallara
@Dallara

"La colonne vertébrale de la voiture est la responsabilité du constructeur", a déclaré Max Angelelli à Sportscar365. "Nous devons nous assurer que cette colonne vertébrale va accepter différents moteurs, différentes carrosseries, etc. Nous avons un groupe de travail dédié pour cela. Ensuite, nous avons un ensemble de personnes pour BMW et un autre pour Cadillac. Ils sont très séparés, dans des pièces différentes. Les personnes chargées de la colonne vertébrale doivent s'assurer que tout se passe bien avec Cadillac et BMW, car c'est une partie commune. Mais à l'intérieur des groupes BMW et Cadillac, vous avez les gars de l'aéro, du groupe motopropulseur, des systèmes et de l'électronique."

 

L'accès au deux groupes est contrôlé au sein des installations de Dallara à Varano de' Melegari en fonction des projets spécifiques, y compris dans sa soufflerie ultramoderne à l'échelle 50 %.

 

"Ils sont dans des pièces différentes et il faut avoir un mot de passe pour y entrer", explique Angelelli. "Le gars qui travaille avec BMW ne parle pas et ne s'approche pas de l'autre constructeur. Quand il y a un test en soufflerie, par exemple, les portes ne sont ouvertes qu'à ces personnes pour ce test ce jour-là. Elles sont ensuite fermées pour que vous ne voyiez pas les gens travailler. Lorsque quelqu'un sort par une porte, toutes les autres sont verrouillées, donc personne ne sait qui est dans la soufflerie. La plupart du temps, même moi, je ne sais pas qui est dans le tunnel parce que vous ne voyez pas les gens qui entrent ou qui sortent parce que tout est verrouillé."

BMW

Parmi les quatre constructeurs LMDh (avec Oreca, Ligier, Multimatic), Max Angelelli pense que Dallara est le mieux équipé pour gérer plusieurs constructeurs en raison de la taille même de l'entreprise qui emploie plus de 700 personnes. Ils ont actuellement la capacité de soutenir un troisième projet LMDh pour 2023, avec l'objectif de passer à un quatrième voire un cinquième différent d'ici 2025. Cet objectif sera atteint une fois que les équipes de développement auront transféré les programmes BMW et Cadillac au personnel d'ingénierie de course de Dallara, ce qui libérera les équipes de développement pour de nouveaux projets LMDh.

 

"Nous aurons une période intermédiaire où le développement se terminera progressivement et où les ingénieurs de performance prendront le relaisIls travailleront ensemble pendant un petit moment, puis nous irons en course en 2023. Lorsque vous comparez les différents prix des différents constructeurs, vous devez regarder combien de personnes sont impliquées. C'est là que la différence se fait entre nous et nos concurrents : nous avons ces groupes distincts et qu'il faut de l'argent pour le faire. Cela donne au constructeur quelque chose d'unique, vous ne pouvez pas simplement le répliquer."

Cadillac LMDh

Les composants partagés entre tous les équipementiers partenaires de chaque constructeur - connus en interne sous le nom de "colonne vertébrale" - sont composés de la monocoque, de la suspension et d'autres pièces, ce qui constitue une évolution par rapport aux spécifications LMP2 et DPi de première génération introduites en 2017. Max Angelelli estime que les connaissances de l'ère DPi ont été transposées dans la structure du châssis nouvelle génération.

 

"Le paramètre de la colonne vertébrale est quelque peu différent, ce que nous pouvons dire c'est que c'est une évolution de la colonne vertébrale actuelle de DPi, mais en plus définie. Le concept LMDh est un pas en avant par rapport au DPi.

Lorsque vous réalisez un nouveau projet, vous vous dites : "J'aurais dû faire comme ceci ou comme ça". Tout a été appliqué dans le LMDh. C'est beaucoup plus simple et il y a beaucoup moins de questions à se poser. Pour ce qui est des voitures elles-mêmes, elle sont d'une autre génération surtout pour nous car il n'y aura rien de commun avec la DPi, grâce à Aldo (Costa) et son savoir-faire."

Cadillac #48 Sebring

 

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

Arnage

29 sep. 2021 • 11:28

Intéressant de voir que les différents programmes sont bien scindés et même si la coque sera identique, les voitures seront bien différentes d'un constructeur à l'autre.