Auto

Natan Bihel : "Mon objectif reste le titre, il n’y a pas d’autres options !"

Ligier European Series
15 sep. 2021 • 12:00
par
dbristol
Natan Bihel est un homme bien occupé. Le jeune Mayennais est en effet engagé en Ligier JS Cup France ainsi qu'en Ligier European Series. L'ancien pensionnaire ELMS en LMP3 pourrait coiffer une des deux couronnes à la fin de l'année car il est le leader de la série européenne. Après avoir rencontré son rival, Mathieu Martins; Endurance-Info a fait le point avec Natan Bihel à quelques jours de la manche belge à Spa...
Natan Bihel

Vous vous êtes impliqué dans un projet en Ligier JS Cup France dans l’équipe de Mathias Beche (Mathias Beche Performance). Comment cela se passe ?

 

« Cela se passe très bien, il y a une bonne entente avec toute l’équipe. Je connais Romain (Carton, son coéquipier, ndlr) depuis un petit moment maintenant. Avec Philippe, Mathias et tout le reste de l’écurie, on s’entend bien, tout le monde est super motivé et on bosse bien. »

 

Et au niveau des résultats…

 

« Juste avant la manche du Castellet, nous étions encore en tête ex-aequo. On manque un peu de performance et deux ou trois petites choses par rapport aux autres équipes qu’il faudrait corriger. Le niveau est clairement là, la stratégie joue beaucoup car ce sont des courses d’endurance de 6 heures. Mathias Beche Performance est encore une équipe jeune. Ils apprennent au fur et à mesure des courses aussi…

 

Malheureusement, cela s’est mal passé lors de la dernière manche disputée au Castellet. C’est une grosse déception car nous avons des soucis mécaniques (problème au niveau du capteur de la pédale de frein qui a mis en défaut la voiture faisant croire que le pilote accélérait et freinait même temps, ndlr) alors que nous étions les plus rapides de tout le meeting. Nous étions vraiment au dessus, mais nos plus sérieux adversaires terminent 1er et 2e. Nous sommes maintenant très en retard au championnat et le seul moyen pour nous d’être titrés serait que l’on gagne les autres épreuves et que nos concurrents ne finissent pas. Ce serait un miracle ! Il reste un meeting avec deux courses de 4 heures à Nogaro, un à Estoril et un autre à Portimao. Nous verrons bien comment cela se passe, nous n’allons rien lâcher… Le but maintenant est de gagner les courses restantes. »

Natan Bihel

Vous avez un 2e programme en parallèle, la Ligier European Series. Vous êtes actuellement leader au championnat Ligier JS2 R avec cinq victoires en huit courses mais il y a un vrai duel entre vous et Mathieu Martins

 

« C’est exactement cela. Pour le moment, cela se passe plutôt bien, je suis en tête du championnat alors qu’il ne reste plus que deux meetings à Spa dans quelques jours (17 et 18 septembre) et à Portimao fin octobre. Je possède actuellement 17 points d’avance sur Mathieu, mais il y a encore quatre manches donc 100 points à prendre, je n’ai pas le droit à l’erreur. Il faut quand même préciser que j’ai dix secondes d’handicap à mi-course, lors du changement de pilotes (Natan Bihel est seul à bord de la JS2 R et est pilote Silver, ndlr) et le Bronze qui roule avec Mathieu Martins est quand même rapide (Olivier Pernaut). »

 

Quelle va être la clé d’après vous ?

 

« Il va falloir que je trouve un peu plus de performance de mon côté pour justement combler ces dix secondes et travailler sur la voiture pour avoir une dégradation moins rapide et qu'elle soit meilleure en fin de course. On voit que sur la fin de manche, le facteur pneumatique joue beaucoup en particulier dans les 20 dernières minutes. Cela dépend des réglages de la voiture, il faut donc bien travailler là-dessus. »

Natan Bihel

L’objectif est le titre ?

 

« Complètement, il n’y a pas d’autres options. Je suis en tête du championnat depuis le premier meeting ! »

 

Quelle sera la suite pour vous ?

 

« Pour le moment, je n’y ai pas encore réfléchi. J’ai des envies, évidemment, mais je vais déjà me concentrer sur ma fin de saison dans les deux championnats. »

Natan Bihel
@Underground Pictures

Vous avez roulé pas mal en prototypes, en LMP3 notamment. Est-ce que ces sensations vous manquent ?

 

« Oui, clairement. J’ai pu en reconduire une en tout début d’été et cela m’a donné envie de rouler à nouveau avec. En plus, je suis souvent sur des week-ends ELMS donc je les vois rouler tout le temps. On verra car il faut quelques journées de préparation et de roulage avant d’espérer quoi que ce soit… »

Natan Bihel

Interview croisé Natan Bihel / Mathieu Martins ICI 

 

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article