Auto

Alessandro Pier Guidi : "Il faut parfois prendre quelques risques pour gagner, c’est ce que j’ai fait !"

GT World Challenge Europe
1 aoû. 2021 • 19:00
par
dbristol
L'un des hommes forts de ce week-end des Total 24 Heures de Spa n'est autre que l'un des trois pilotes vainqueurs (avec Nicklas Nielsen et Côme Ledogar), Alessandro Pier Guidi. Le pilote officiel Ferrari a été éblouissant tout au long de la course et en particulier quand il a fallu aller chercher la victoire dans les dix dernières minutes. Il a effectué un dépassement d'anthologie dans le virage de Blanchimont. Endurance-Info a peu le rencontrer à sa descente du podium...
Alessandro Pier Guidi

A 30 minutes du drapeau à damiers, derrière la Safety Car, croyiez-vous toujours en la victoire ?

 

« Je crois toujours en la victoire. Bon, bien entendu, il n’y aurait pas eu le Safety Car, je vous aurais répondu honnêtement 'non'. Mais quand la voiture de sécurité a comblé l’écart avec juste quelques voitures entre Dries (Vanthoor) et moi, je savais qu’au drapeau vert, si j’avais le bon rythme, j’avais encore une chance de m’imposer. Au restart, la voiture était super, notre set-up était vraiment bon, même sous la pluie. Pour être franc, nous ne savions pas comment serait la voiture sur cette piste détrempée. L’adhérence était vraiment bonne, j’ai rapidement vu que j’étais plus rapide que l’Audi et que j’avais une chance. Je savais qu’il me restait suffisamment de tours, j’ai alors commencé à réduire l’écart.  Une fois derrière, il a commis une toute petite erreur et cela m’a permis de passer. Ce n’était pas facile de le suivre particulièrement dans les parties très rapides et de le dépasser. Ce fut une très belle bataille, Dries a été super correct. »

 

 Mais quel dépassement à Blanchimont…

 

« Oui, on me l’a déjà dit, mais pour moi, dans la voiture, j’ai vu que j’avais la place, la possibilité de dépasser et que je devais y aller. Parfois, il faut prendre quelques risques pour gagner une course aussi incroyable et c’est ce que j’ai fait ! »

Ferrari Iron Lynx

Vous vouliez vraiment accrocher cette course à votre palmarès. Trente minutes après le drapeau à damiers, comment vous sentez-vous ?

 

« C’est juste incroyable, mais je pense que cela va me demander un peu de temps pour réaliser ce que nous avons accompli. J’essaie de gagner cette course depuis tellement longtemps. J’ai déjà fini 2e au général à deux reprises, j’ai aussi gagné le Pro Am, mais ce n’est pas le même sentiment. Je suis super heureux et je suis aussi très content de savoir que Davide (Rigon) va bien car j’ai vraiment eu très peur pour lui en tout début de course. Quand je l’ai vu dans le box, j’ai vraiment été soulagé. Nous sommes vraiment de très bons amis et j’étais vraiment inquiet pour lui ! »

 

Difficile de faire mieux qu’une victoire pour préparer les 24 Heures du Mans qui arrivent pour vous...

 

« Oui, mais je sais à quel point les 24 Heures du Mans sont difficiles. Aussi difficiles que Spa. Vous ne savez jamais à quoi vous attendre, tout peut se produire. La seule chose plus facile, si on peut dire, est qu’il y a moins de voitures en termes de trafic car le circuit est bien plus long même si 60 voitures sont au départ. Nous allons nous préparer du mieux possible pour Le Mans. Je ne peux pas et ne veux pas me permettre de penser que je vais gagner les deux la même année. Nous allons essayer, mais je ne veux surtout pas penser au succès, on verra bien au bout des 24 heures. »

 

Le Mans, Spa, vous avez accroché les deux à votre palmarès. Quelle est la prochaine ?

 

« (rire) bonne question ! J’avoue que, maintenant, je commence à en avoir quelques unes car j’ai aussi gagné les 24 Heures de Daytona en GTD tout comme Petit Le Mans. Mais quand on goûte à la victoire, on en veut d’autres derrière. Je sais aussi à quel point c’est difficile de l’emporter, quel sentiment très spécial cela procure et on en veut encore ! »

Ambiance Prégrille
Alessandro Pier Guidi

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

p.mahiat@hotmail.com

2 aoû. 2021 • 9:02

J'ai eu un peu froid, mais quelle course cette année !
Dommage cet accident et ses 4 abandons en début de course.
Un seul point négatif: le système cashless !