Auto

24H Spa : Ferrari l'emporte au terme d'une fin de course complètement dingue !

GT World Challenge Europe
1 aoû. 2021 • 17:00
par
dbristol
Ferrari Iron

Audi Sport Team WRT a bien failli remporter les 24 Heures de Spa grâce au trio Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde et Charles Weerts (Audi R8 LMS GT3 #32). Il y a cependant eu deux tournants : le premier a été le dernier ravitaillement. Alors que la pluie était annoncée mais ne tombait pas (encore), l’équipe de Vincent Vosse a pris le risque de mettre les pneus pluie alors que, quelques minutes avant, la Ferrari 488 GT3 Evo #51 d’Iron Lynx de Côme Ledogar, Nicklas Nielsen et Alessandro Pier Guidi avait chaussé les slicks.

 

Les trombes d’eau se sont alors abattues, Iron Lynx a été obligé de repasser par les stands pour mettre des pneus pluie. On pensait que c’était fini, mais la Safety Car s’en est mêlée suite à plusieurs sorties de piste dues à l’aquaplanning. A 30 minutes de l’arrivée, moins de dix secondes séparent les deux autos et au fur et à mesure, Pier Guidi grignote sur Vanthoor. A sept minutes de la fin, l’Italien dépasse l’Audi sur une piste détrempée dans le virage de Blanchimont, à l’extérieur s’il vous plait ! Quelle manœuvre ! Les trois pilotes Ferrari remportent Spa pour la première fois et c’est mérité car ils occupaient la tête de course depuis la sortie de la nuit... La marque au cheval cabré n’avait plus gagné depuis 2004 et la Ferrari 550 Maranello de Luca Cappellari, Fabrizio GollinLilian Bryner et Enzo Calderari. Le dernier podium d’une Ferrari datait de 2005 avec Gabriele Gardel, Kurt Mollekens, Christophe Bouchut et un certain…Vincent Vosse ! A noter qu’Iron Lynx avait pourtant bien mal commencé la course en perdant après 20 minutes la #71 de Davide Rigon, Antonio Fuoco et Callum Ilott…

 

Chapeau aux hommes de Team WRT également qui finissent donc 2e à 3.978 secondes, mais ils vont certainement regretter d’être partis de la 55e place sur la grille après être passés complètement à côté des qualifications.

Audi

Garage 59 complète le podium à 1 minute et 20 secondes après une belle course également et un super équipage : Ross Gunn, Marco Sorensen et un Nicki Thiim déchainé qui a signé le meilleur temps au 304e tour en 2’18’’854. Cependant, cette auto ne fut jamais vraiment en mesure de jouer un vrai rôle pour la victoire. Mais belle performance de cette équipe…

Aston #95

Audi Sport Team WRT place une 2e Audi R8 LMS dans le Top 5 avec la #37 de Nico Müller, Robin Frijns et Dennis Lind. Elle finit à deux tours, mais on pourra regretter le souci de Dennis Lind contraint d'effectuer une réinitialisation à l'entrée des stands, ce qui lui a coûté environ une minute et demie, soit presqu’un tour !

 

La Porsche 911 GT3 R #47 de KCMG, avec le seul trio de pilotes ayant tous gagné à Spa (Maxime Martin, Nick Tandy, Laurens Vanthoor), complète ce top 5. L’équipage a été obligé de finir à deux, Laurens Vanthoor ayant été envoyé à l'hôpital après avoir été renversé par un quad. Elle non plus n’a jamais pesé dans la balance pour la victoire finale.

Ambiance prégrille

On trouve ensuite l’Audi R8 LMS #25 d’Audi Sport Team Sainteloc, la McLaren 720 #38 de Jota et Lamborghini Huracan GT3 Evo #63 de FFF Racing Team pilotée par Andrea Caldarelli, Mirko Bortolotti et Marco Mapelli. Cette dernière a mené, mais a reçu deux pénalités pour excès de vitesse dans la voie des stands et une autre pour avoir percuté la Ferrari #93. Trop !

 

Audi Sport Team Attempto avec son Audi R8 LMS #66 finit 9e devant la meilleure des Mercedes-AMG GT3 #89 d’AKKA ASP qui sauve l’honneur. On trouve donc sept constructeurs différents dans les 10 premiers...

 

En effet, on voyait la marque à l’étoile bien mieux que cela mais seule la #88 de Mercedes-AMG Team AKKA ASP (Raffaele Marciello, Dani Juncadella, Jules Gounon) a joué les premiers rôles. Mais l’auto qui a signé la pole position a abandonné après une défaillance de son amortisseur. "C'était le triple relais le plus dur de ma vie", a déclaré Jules Gounon. "Nous avions un amortisseur cassé depuis quatre heures à l'arrière. Nous attendions un Full Course Yellow, sinon notre course était morte. Finalement, dans mon dernier relais, l'amortisseur a complètement cassé." Les autres, la #4 de HRT ou encore la #50 de HubAuto n’ont pas été à la hauteur.

Mercedes ÃKKA

Les autres ont déçu comme Walkenhorst Motorsport qui a perdu ses deux BMW M6 GT3, la première, la #35 en raison d'un problème lié à des dommages subis plus tôt dans la course et la #34 à cause d'une panne de moteur.

 

Idem chez Porsche qui a vu la #21 de Rutronik Racing disparaitre au bout de 20 minutes, la #3 de Schnabl Engineering abandonné après avoir été percutée à l'arrière à l'approche d'Eau Rouge, la #22 de GPX Racing suite à des problèmes de direction, la #54 de Dinamic Motorsport suite à des soucis mécaniques.

 

On a déjà parlé de Lamborghini où seule la #63 a eu droit à la parole, la #163 d’Emil Frey Racing ayant disparu après 20 minutes en haut du Raidillon.

 

La première auto en Silver est la Mercedes #90 de Madpanda Motorsport d’Ezequiel Perez Companc, Ricardo Sanchez, Patrick Kujala et Rik Breukers. Elle a presque toujours été en tête et finit 11e, le meilleur résultat d’une voiture en Silver dans l’histoire de la course. Elle devance la Mercedes-AMG GT3 #7 de Toksport WRT emmenée par Paul Petit, Marvin Dienst, Oscar Tunjo et Axcil Jefferies, ce dernier étant annoncé quelques heures avant le départ. L'Aston Martin Vantage #159 Garage 59 de Valentin Hasse-Clot, Tuomas Tujula, Alex MacDowall et Nicolai Kjaergaard complète le podium des Silver. A noter la 4e place de l’Audi R8 LMS #99 d’Attempto Racing du rookie Fabien Lavergne !

Madpanda

Ferrari a aussi signé une victoire en Pro Am. Mieux, le constructeur italien signe un doublé avec la Ferrari 488 GT3 #53 AF Corse de Duncan Cameron, Rino Mastronardi, Matt Griffin et Miguel Molina et la #52 de Louis Machiels, John Wartique, Andrea Bertolini et Alessio Rovera. La Lamborghini Huracan GT3 Evo #77 de Barwell Motorsport (Miguel Ramos, Leo Machitski, Henrique Chaves et Sandy Mitchell) monte sur la 3e marche du podium.

Ferrari 53

En Am, victoire de la Porsche 911 GT3 R #166 de Haegeli by T2 Racing grâce à Pieder Decurtins, Dennis Busch, Manuel Lauck et Marc Basseng.

Porsche Am

Le classement des 24 Heures de Spa est ICI 

 

Rendez-vous maintenant en Allemagne, sur le circuit de Nürburgring, pour une course de trois heures en GT World Challenge Europe Endurance Cup...

Commentaires (1)

Connectez-vous pour commenter l'article

CLOCLO31

2 aoû. 2021 • 11:39

-Superbe épreuve, suspens et valeur sportive ont été au rendez-vous.
1 bémol sur le volet sportif : La sortie du raidillon, devenu vraiment un virage dangereux faute de dégagements suffisants côté droit.( je sais que la topographie des lieux ne s'y prête guère, mais quand même...)

-Merci aux commentateurs pour leur présence non-stop, même si il y a une tendance un peu trop marquée aux "private jokes" et si l'insert sur l'écran indiquant les classements ne donne que trop peu souvent les écarts entre concurrents, ce qui pourtant est l'essentiel.