Auto

Ferrari confirme une LMH basée sur un prototype hybride à quatre roues motrices

WEC
20 juil. 2021 • 10:00
par
dbristol
Ferrari a annoncé son entrée dans la formule Le Mans Hypercar en février dernier. Cependant,  on ne savait pas si la marque construisait un pur prototype de course ou si elle utilisait un modèle de voiture de route comme base. On savait juste qu'elle développait une voiture hybride, mais le format du groupe motopropulseur n'était pas clair auparavant.
Ferrari

Ferrari, par le biais d’Antonello Coletta, le directeur du département Competizione GT de Ferrari, a déclaré à Sportscar365 que son Hypercar Le Mans 2023 serait une voiture à quatre roues motrices et à propulsion hybride et que la marque italienne avait choisi la même architecture de véhicule de base que la Toyota GR010 Hybrid et la Peugeot 9X8…

 

"Le style est sur la base d'un prototype", a expliqué Antonello Coletta."Nous travaillons actuellement beaucoup sur le style, mais c’est la soufflerie qui déterminera le style final. La base sera un prototype, nous en avons une idée très claire, mais il est trop tôt pour expliquer toutes les caractéristiques de la voiture. Tout le monde en LMH se dirige vers les prototypes. C'est une décision logique. Des chances existaient de partir de voitures de route, mais il est impossible d'avoir une voiture de route qui soit compétitive sur la piste. Elle sera à quatre roues motrices comme tous les prototypes sauf la Glickenhaus. Mais ce sera le cas de Peugeot, Toyota et donc de Ferrari."

 

Un facteur important dans la décision de Ferrari d'entrer en LMH était la possibilité pour elle de fournir un lien identifiable avec ses voitures de route, ce qui peut être réalisé par le style du prototype et le déploiement de technologies du groupe motopropulseur hybride.

 

Interrogé sur la manière dont Ferrari entend rattacher sa LMH aux activités de la marque en matière de voitures de route, Antonello Coletta a répondu : "Pour le futur, nous verrons, mais nous gardons certaines applications de la voiture de course pour la voiture de route. C'est une tradition chez Ferrari. Nous travaillons en étroite collaboration avec les départements des voitures de route, ainsi qu'avec le département Competizione GT. Nous sommes une grande famille, travaillons ensemble pour un résultat maximal et un report maximal, si nous en avons la possibilité, sur les voitures de route."

Ferrari
@Ferrari Races

Bien qu'il ne se soit pas prononcé sur d'autres détails techniques potentiels, le responsable du programme Ferrari GT a suggéré que le règlement LMH pourrait donner à Ferrari l'occasion d'apporter quelque chose de différent, bien que sa voiture ait la même architecture que la Toyota et la Peugeot. Des responsables du constructeur français ont déclaré, après le récent lancement du prototype 9X8, que le règlement LMH permettait à la marque de concevoir un véhicule innovant, notamment en optant pour l'absence d'aileron arrière afin d'atteindre les objectifs de performance aérodynamique souhaités.

 

"Le règlement est ouvert et nous avons quelques possibilités d'imaginer une nouvelle idée. Nous travaillons très dur pour avoir la meilleure idée possible. Mais maintenant, il serait stupide de mettre nos potentielles idées sur la table qui, pour nous, sont meilleures que les autres. Je préfère faire des annonces de temps en temps".

 

Coletta a déclaré que Ferrari est en train de réaliser des tests sur simulateur pour déterminer le design de sa Le Mans Hypercar qui n'a pas encore reçu de nom public. Il a indiqué que les pilotes Ferrari WEC actuels (James Calado, Alessandro Pier Guidi, Miguel Molina et Daniel Serra) ont été impliqués dans le processus de simulation. Cependant, il a souligné que leur implication dans le développement initial de l’Hypercar ne garantissait pas un statut de pilote de course, Ferrari n'ayant pas encore annoncé ses pilotes pour son programme d'usine. AF Corse a juste été désigné comme « équipe d'usine Ferrari » le mois dernier et on sait que deux voitures seront alignées dans la catégorie Hypercar en WEC.

 

"La simulation et l'étude de la voiture progressent chaque jour", a confirmé Coletta."Nous travaillons très dur tous les jours, nous faisons beaucoup de réunions à propos du LMH. Nous avons commencé avec nos pilotes GTE Pro. Pour le moment, nous sommes très heureux de notre composition et nous commençons avec eux. Nous avons une Driver Academy qui fonctionne très bien. Nous allons voir comment choisir les pilotes définitifs pour le prototype. Pour l'instant, nous ne prenons aucune décision. Notre équipe WEC travaille avec le simulateur. Nous avons les quatre garçons qui sont ici plus Davide Rigon, c’est à dire tous nos pilotes officiels."

Ferrari
@Ferrari Races

Coletta a ajouté que Ferrari préfère actuellement développer son programme LMH en utilisant des pilotes "internes" plutôt que de recruter des personnes en dehors du pool actuel du constructeur. Le projet LMH de Toyota a retenu tous ses pilotes LMP1 alors que Peugeot a choisi d'écumer les classes de prototypes pour assembler une équipe alliant jeunesse et expérience.

 

"Je voudrais parler en notre nom. Je respecte les décisions et les choix des autres équipes. En ce moment, nous avons quelques pilotes avec une bonne expérience en endurance, d’autres avec une bonne expérience en monoplace et encore d’autres en prototypes. Pour cette raison, je pense que nous pouvons choisir dans nos rangs. Si, après le premier test, nous avons besoin de choisir d'autres pilotes, OK, mais pour le moment, je préfère me reposer en interne."

Ferrari
@Ferrari Races

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article