Auto

Matthieu Vaxiviere : "Faire une course parfaite et sans embûches, ok, mais est-ce que ce sera suffisant pour la victoire ?"

WEC
24 Heures du Mans
23 juil. 2021 • 12:00
par
dbristol
Matthieu Vaxiviere fait partie de l'équipage de l'Alpine A480 #36 d'Alpine Elf Matmut qui roule en catégorie Le Mans Hypercar en WEC. Après une 2e place à Spa et une 3e à Portimão, l'équipage qu'il forme avec Nicolas Lapierre et André Negrao a fini à nouveau 2e à Monza. Maintenant, place aux 24 Heures du Mans qui seront le gros objectif des Bleus. Endurance-Info a pu s'entretenir avec le Limougeaud en Italie...
Matthieu Vaxiviere
@Alpine Endurance Team

Au niveau de votre début de saison, êtes-vous plutôt satisfait de vos temps et de votre pole position à Portimão ou déçu de vos résultats?

 

" Nous sommes tous très heureux parce qu'on fait un travail parfait depuis le début de l'année. C'est très positif. Il faut juste qu'on continue dans cette dynamique jusqu'à la fin de saison. Bien sûr, il y a une grosse échéance pour nous, on le peut pas le cacher avec Le Mans, mais, pour l'instant, c'est bon du côté personnel. Je suis très content de mes performances et, avec l'équipe ça se passe plutôt bien. On est tous très heureux du travail qu'on fait ensemble. Après les résultats, on sait pourquoi on a un peu plus de mal. Cela a été dur de se battre avec la stratégie, avec l'essence. C'est comme ça, mais on va de l'avant et on travaille dur pour gagner à chaque fois."

 

Y a-t-il une solution à cette histoire d'essence ou est ce qu'on est un peu dans l'impasse?

 

« Je laisse les ingénieurs et l'équipe travailler tous ensemble pour qu’ils trouvent des solutions. »

Matthieu Vaxiviere

Qu'avez-vous pensé de vos 6 Heures de Monza ? 

 

" Ça se présentait bien. Nous avons eu le Full Course Yellow, je ne pensais pas que nous pourrions gagner après ça, mais nous pouvons dire que nous avons fait une course parfaite à nouveau que ce soit l'équipe et les pilotes. C'est vraiment positif pour Le Mans. Nous avons découvert des choses que nous devons analyser pour les 24 Heures, mais tout semble très bien."

 

Que pensez-vous de Glickenhaus ?...

 

"Glickenhaus s'est bien débrouillé et a fait une belle course. C'est sûr qu'ils ont eu un peu plus de mal que nous au début, mais à la fin, nous ne nous attendions pas à ce qu'ils soient si proches, voire un peu plus rapides. C'est vraiment positif pour eux, c'est bien d'avoir une telle compétition. Maintenant nous considérons tout le monde pour Le Mans. C'est bien d'avoir cinq concurrents, mais ce sont cinq bons concurrents !"

 

Le Mans arrive. Quels sont vos espoirs par rapport à une course comme celle la ? On sait que c'est aussi la première épreuve longue distance des Toyota. Il pourrait y avoir une fenêtre intéressante pour vous…

 

« On travaille vraiment dur pour Le Mans et ce depuis le début de la saison. On essaie de mettre tout en place avant de parler du résultat final. On va vraiment tenter de faire la course parfaite, de faire ce que l'on fait depuis le début de saison, continuer sur cette dynamique. Nous devons travailler un peu plus sur la voiture pour les derniers dixièmes et être vraiment parfaits. Nous sommes vraiment proches de la perfection. C'est sûr qu'il nous manque un peu de rythme par rapport aux autres, mais nous verrons la BoP pour Le Mans. On sait qu’aux 24 Heures du Mans, il faut finir avant tout et sans embûches. Dans ce cas là, on devrait avoir une bonne position, mais est ce que ce sera suffisant pour la victoire ? En tout cas, c'est ce qu'on souhaite. »

Matthieu Vaxiviere

Comment est cette auto à piloter?

 

« C'est plutôt sympa, mais le côté le plus intéressant est tout ce qui tourne autour, c'est à dire toutes les stratégies qu'on met en place, le travail des ingénieurs, on est beaucoup plus ouvert sur pas mal de choses comme le Traction Control, le moteur qui a beaucoup plus d'ouvertures, ce qui veut dire beaucoup plus de travail possible tout autour, des réglages beaucoup plus fins. Ensuite à conduire, c'est un proto avec beaucoup d'aéro, donc une voiture super sympa, c’est une grosse LMP2 en quelque sorte ! »

 

Comment voyez-vous la suite avec une grande ère de l'Endurance qui démarre avec pas mal de constructeurs en Le Mans Hypercar ? On imagine que vous travaillez de votre côté pour pouvoir prendre le train en route…

 

« Forcément. A l'heure actuelle, je ne pense pas que je suis dans une mauvaise position non plus. Je suis l’endroit où Il faut être. Je suis content et, encore une fois, je reste vraiment concentré sur mon boulot avec Alpine cette saison. Si je fais du bon travail, je pense que forcément, des opportunités s'ouvriront pour moi. Donc oui, j’ y travaille et, bien sûr, mon souhait est avant tout de continuer dans cette nouvelle ère qui va être juste sublime. J'ai la chance dans ma carrière d'arriver au bon moment, ça va être vraiment magnifique. L'objectif numéro 1, c'est de pouvoir se battre pour la victoire et gagner aux 24 Heures du Mans. Forcément il faut être et rester dans cette catégorie là, je me donne les moyens pour et je continuerai à le faire ! »

Matthieu Vaxiviere

Avez-vous vite trouvé vos marques au sein d’Alpine Endurance Team ?

 

« On se suivait tous un peu. Je connaissais déjà André du paddock tout comme Nicolas et Alpine, forcément, puisque je me battais contre eux en LMP2 les années précédentes. C’est une équipe que je respectais énormément et que je regardais en tant que rivale. Honnêtement, j'ai été très surpris du travail qui est produit en interne et c'est vraiment ce que j'aime au final, travailler les détails. Il y a une excellente osmose et personne ne pourra dire le contraire dans l'équipe, que ce soit au niveau pilotes et équipe, il y a vraiment une cohésion de dingue et on forme une seule entité, c'est à dire que ce ne sont pas les pilotes d’un côté, les mécanos / ingénieurs de l’autre. C'est ça qui est beau dans l'Endurance, c'est pour ça qu'on est aussi forts tous ensemble. »

 

Sortons un peu du dossier Alpine. La première course de l'année, c’étaient les 24 Heures de Daytona (en LMP2 sur l'Oreca 07 de Tower Motorsport avec John Farano, Gabriel Aubry et Timothé Buret). Quel regard portez-vous sur cette course ?

 

« Du positif, ce fut un bon weekend ! Après c'est un petit peu dommage sur la fin forcément quand on ne gagne pas cette course. Il y a eu des discussions avec les commissaires parce que ce n'était pas très clair ce qui s'est passé avec les drapeaux. C’est comme cela, on finit 2e, j’y retournerai et j'espère les gagner un jour au général. »

Matthieu Vaxiviere

Et l'autre grosse course, les 24 Heures du Nürburgring (Mercedes-AMG Team GetSpeed avec Jules Gounon, Dirk Müller et Fabian Schiller), avec ce long drapeau rouge. Comment avez-vous géré?

 

« C'est une course arrêtée par un drapeau rouge à cause de la météo et des conditions météorologiques. Lorsqu'elle a été stoppée, j'étais dans la voiture et on ne voyait même pas à 50 mètres les drapeaux, c'était pire qu'à la vidéo. Donc, c'était le bon choix d'interrompre la course. Honnêtement, ils ont vraiment fait ce qu'ils pouvaient. Après que ce soit une heure, deux heures ou bien plus, cela reste une course et on bascule dans une autre, il n'y a pas de problème avec ça. »

 

Et le résultat ?

 

« Toujours un peu déçu quand on ne gagne pas une course. De plus, c'est le genre de compétitions où tu n'as pas envie de finir deuxième ou troisième, tu as vraiment envie de l'emporter que ce soit celle-ci, Daytona ou Le Mans. C'est une course de 24 heures, une épreuve qui se gagne, pas le style de compétition où on veut finir sur un podium. »

Mercedes-AMG Motorsport
@Mercedes-AMG Motorsport

Est ce qu'il y a d’autres choses prévues dans l'année ou vous vous concentrez uniquement sur Alpine ?

 

« Depuis le début de la saison, je souhaite vraiment me concentrer sur Alpine. Le Mans arrive, c’est donc "full focus" sur Alpine et cette course. On verra s’il y a d'autres opportunités, j'en ai, mais je souhaite rester focalisé sur ma saison WEC avec Alpine ! »

Commentaires

Connectez-vous pour commenter l'article